mardi 17 janvier 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : les CM2 ont participé au concours de la Prévention Routière

Comme cela se fait chaque année, ce vendredi avait lieu la journée de la Prévention Routière pour les élèves de la classe d’Éva Delais (mais seuls les 11 CM2 étaient sélectionnables pour la finale départementale de Nîmes). Une initiative destinée à sensibiliser les enfants sur les fondamentaux du code de la route notamment sur les risques encourus dès lors qu'on emprunte  la voie publique.
Le matin lors de la partie théorique, le gendarme Martial Pillon,  accompagné du délégué à la Prévention Routière Alain Daumas, a insisté  sur les attitudes qu'un enfant doit absolument connaître et appliquer en tant que piéton, cycliste, ou passager d'un véhicule.
En résumé être capable d'anticiper et réagir en toutes circonstances. Ce qui implique faculté de discernement, prudence et vigilance constante. A ce jeu là, statistiquement, il semblerait que les filles soient plus performantes que les garçons  parce que plus appliquées et attentives .
Pour cela, les quatre catégories de panneaux de signalisation routière ont été revues : danger, interdiction, obligation, indication, ainsi que les équipements obligatoires pour le cycliste et sa bicyclette. (Le casque de vélo sera obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans à partir de mars 2017.En cas de non-respect de cette règle, les adultes transportant ou accompagnant les enfants s’exposeront à une amende de 135 euros).
Comme c'était  déjà le cas les années précédentes, l'après-midi, les choses se sont compliquées lors de la mise en pratique sur la piste de circulation aménagée dans la cour. Celle-ci reproduit à échelle réduite, une voirie publique .La maîtrise du vélo s'est avérée problématique pour certains, avec un manque d'aisance manifeste et beaucoup de maladresses, notamment pour aborder les ronds-points, contourner les obstacles, ou  mésestimer les distances de freinage.(Toujours avoir les deux mains posés sur les freins)
Une très intéressante et très utile journée à l'issue de laquelle Loane Clergue a été classée première, suivie Manon Quemmerais, Alicia Lyczak et Antoine Salles (ex aequo et... seul garçon !). Loane participera en juin 2016 à la finale départementale qui aura lieu à Nîmes. Un certificat de participation a été remis à chaque élève en présence du 1er adjoint Raymond Reboul.

Les Mages : l'Olympique Mageois commence l'année 2017 par une victoire

Ce dimanche l'OM recevait Ribaute-les-Tavernes pour le compte de la 10e journée de championnat.
Les Mageois doivent faire face à une hécatombe de blessés et de malades et joueront donc la rencontre à 10.
Cela ne les découragera pas puisqu'au bout de 15 minutes de jeu Frédéric Nedjar trouve Vincenzo Conti qui s'en va ouvrir le score. (1/0)
Les visiteurs résistent mais sont inoffensifs à la finition, se procurant de rares occasions très peu dangereuses pour l'OM.
Les gars du Coussac géreront le match et leurs efforts jusqu'à la pause conscients de leur nombre sur le terrain.
Au retour des vestiaires, les Mageois continuent d'avoir le contrôle sur le match et les Ribautavernois ne font que repousser les assauts des hommes du coach Olivier Belet.
Les visiteurs craqueront une nouvelle fois sur une erreur défensive du capitane Ribautain et Yanis Taleb transformera cette offrande pour porter le score à 2/0.
Malgré plusieurs offensives de l'Olympique Mageois, le score restera inchangé jusqu'au coup de sifflet final.
Même en sous-nombre l'OM a livré une belle prestation et commence l'année sur une victoire qui les met sur le podium.
Prochain match : Dimanche 22 janvier 2017 à 12h45 à St Privat-des-Vieux ( Sc St Privat / Olympique Mageois)

lundi 16 janvier 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : le concours des maisons illuminées a connu un grand succès

Le concours des maisons illuminées a lieu à Saint-Florent a d'abord été initié par Évelyne Bernard, alors présidente du Comité des fêtes. Lorsqu'elle a arrêté, il y a six ans, c'est la mairie qui a repris le flambeau .
Ce mardi 10 janvier avait lieu la remise des prix à la salle Aragon en présence d'une assistance très nombreuse eu égard au grand nombre de personnes ayant participé au concours et par conséquent, invitées par le maire.«  Le concours a du succès puisque si, l'année dernière il y avait 37 maisons illuminées, cette année on en a compté 70 ! Merci à vous tous, particuliers ou commerçants de participer à l'embellissement de notre commune ».
Pour les raisons que l'on connaît, le maire n'a pas pu participer aux visites nocturnes du jury, ce qui n'a pas empêché les autres membres d'effectuer une évaluation sérieuse des illuminations.
 Après avoir énuméré le nom des lauréats de l'année dernière (qui ne peuvent être primées deux années à la suite suivant le règlement), Gérard Catanèse a dévoilé le nom des gagnants du concours 2016.
Prix général :Mme  Laure Peucelle et M. Renald Wagner
• 1er  prix : Mme Sylvie Lario
• 2ème prix :M et Mme Jean Stryhanin  
• Prix d'encouragement : M. Jean Laurent Calvet
•  Prix des commerçants: Boulangerie Nicolas
Le verre de l'amitié a clôturé cette sympathique cérémonie.

dimanche 15 janvier 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Il a neigé cette nuit







Les Mages : Il a neigé cette nuit





Saint-Florent-sur-Auzonnet : le recensement des habitants de la commune commence ce jeudi

Jocelyn Reboul, Julien Clémençon, Sylvie Cocostegue et le maire Gérard Catnèse
Le prochain recensement se déroulera du 19 janvier au 18 février 2017. Cette opération qui a lieu tous les cinq ans, est obligatoire, mais confidentielle. Elle permet à l'INSEE de déterminer la population officielle de chaque commune afin d'avoir une connaissance fine de sa population.
C'est en effet le nombre d'habitants qui permet de déterminer par exemple le nombre d'élus au conseil municipal, d'apprécier l'évolution de la population afin d'adapter en conséquence les équipements et structures nécessaires...et par contrecoup, les dotations de l'État. 
Pour procéder à cette opération recensement trois agents recenseurs ont été recrutés. Il s'agit de Jocelyn Reboul, Julien Clémençon (employés municipaux détachés) et de Sylvie Cocostegue recrutée pour cette mission. Tous trois seront munis d’une carte d’agent recenseur avec leur photo, portant la signature du maire et sont soumis au secret professionnel.
Ils vont ainsi se présenter au domicile de chaque administré pour donner les explications nécessaires. (En cas d'absence, ils laisseront un avis de passage).
Deux solutions sont possibles. Répondre par Internet, auquel cas l'agent fournira un identifiant qui permettra de compléter le questionnaire directement en ligne. Cette formule se veut être simple, rapide, confidentielle et sécurisée. Sinon la réponse papier est toujours possible et nécessitera de prendre rendez-vous avec l'agent pour le retour des documents remplis.
Répondre au questionnaire est obligatoire. (Tout refus est passible d'une amende).
Rappelons que l'exploitation des réponses est totalement anonyme et confidentielle. Elle ne peut en aucun cas donner lieu à un contrôle administratif ou fiscal. Les noms et adresses des personnes sont nécessaires uniquement pour éviter de les compter plusieurs fois.

samedi 14 janvier 2017

Les Mages : Tennis Club Mageois

Les compétitions de ce week-end se sont soldées par deux défaites.
Les 15/16 ans garçons ont perdu 4/0 à St-Hilaire de Brethmas et la 3ème Division Messieurs a échoué 4/1 face à Roquemaure
Rencontres du week-end prochain , aux Mages:
Samedi 14 janvier après-midi l'équipe garçons 15/16 ans face à La Calmette
Dimanche 15 janvier à partir de 11h00, l'équipe seniors dames face au TC St-Victor la Coste
Ce même dimanche l'équipe 2ème Division Messieurs se déplacera au TC Les Hauts de Nîmes et l'équipe 4ème Division Messieurs se déplacera au TC Brignon
Le week-end suivant aux Mages :
Samedi 21 janvier après-midi l'équipe garçons 15/16 ans face à St Mamert.
Dimanche 22 janvier l'équipe 3ème Division Messieurs 2 face au TC Vallons Nîmes.
Venez nombreux ce week-end encourager les joueurs du Tennis-Club Mageois


mardi 10 janvier 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Gérard Catanèse poursuit son mandat

De retour, le maire continue à se battre pour sa commune

 La traditionnelle cérémonie des vœux de la municipalité est un moment très apprécié par la population, qui permet à chacun de se rencontrer, de discuter, y compris avec les élus de la Vallée, mais aussi avec le député Fabrice Verdier, le conseiller départemental Jacky Valy ou les représentants des corps constitués et des associations. Il y avait donc beaucoup de monde, cette année encore à la salle Louis Aragon.
Cette fois- ci, cette réception revêtait une connotation particulière puisque c'était la première apparition publique du maire Gérard Catanèse après plusieurs mois d'absence pour raison de santé, même s'il a déjà repris de façon partielle ses activités à la mairie.
Après avoir formulé ses vœux à l'assistance, le maire a eu une pensée « pour tous ceux qui nous ont quittés » évoquant aussi les disparitions d'Alain Pascal et Edmond Muller.  Concernant son état de santé, il l'a abordé sans détours « 2016 est une année que j'aurais préféré ne pas connaître. J'ai toujours choisi la transparence. En avril 2016 mes examens étaient normaux. En juin une récidive aussi brutale qu'incompréhensible a nécessité des interventions chirurgicales et presque deux mois d'hospitalisation. Une 4ème intervention est prévue le 18 janvier, mais ma succession n'est pas encore à l'ordre du jour.  ». Plaisantant même sur son physique « mon visage a changé, j'ai adhéré au club des gueules cassées, mais à l'intérieur, je suis toujours le même avec la même combativité ! »
Il a ensuite énuméré les travaux réalisés en 2016, notamment la remise en état des dégâts suite aux intempéries, le renforcement du réseau électrique aux quartiers de l'ancienne gare et de Gabourdès, l'inauguration de la rue Henri Ranchon. Il a réaffirmé sa priorité pour l'école « dont le budget est resté le même malgré la baisse des financements, regrettant au passage le stationnement gênant devant le portail malgré le plan Vigipirate », sans oublier de rendre hommage au dynamisme du tissu associatif de la commune et de la vallée avec le forum des associations ainsi qu'à « ses adjoints et ses élus qui ont assuré la gestion municipale pendant son absence ».

 Concernant 2017, le maire a évoqué la disparition de Vivre-en-Cévennes et sa fusion dans l'Agglo d' Alès. « Nous ferons le maximum pour que cette fusion réussisse ». Il a ensuite évoqué les échéances électorales futures, présidentielles et législatives au printemps, sénatoriales à l'automne, de même que « les attentats terroristes que subit notre monde, les effets pervers de la mondialisation, le fossé qui se creuse entre les riches et les pauvres qui font que l'extrême droite progresse ». Revenant sur les services publics « qui sont dans le collimateur, soyons vigilants. On ne doit pas raisonner en terme de rentabilité » martelant « Qui dit service public dit service AU public ! » évoquant avec fierté la tournée des aînés presque unique dans le Gard financée en partie par l'abandon d'une quotité des indemnités du maire (15%) et des adjoints (10%).
Gérard Catanèse a terminé en souhaitant « une année 2017 empreinte de tolérance, de solidarité, de fraternité, exempte de violence, d'attentats, de séisme dans le respect de chacun…On peut rêver ! »
Un discours très longuement applaudi, bissé, en hommage au courage et à l'abnégation d'un homme totalement dévoué à son engagement au service de sa commune.
La réunion s'est poursuivie par un apéritif dinatoire préparé et servi par l'équipe municipale, moment très prisé avec ses discussions animées, toujours amicales…

dimanche 8 janvier 2017

Les Mages : des vœux du maire sous forme d’appel à la vigilance face à l'extrême droite


La population Mageoise, les élus des communes voisines et les représentants des associations avaient répondu en grand nombre à la traditionnelle cérémonie du nouvel an de la municipalité. Après avoir présenté ses vœux, le maire Jean-Claude Paris a rappelé les enjeux de l'année 2017 "qui sera à n'en pas douter une année primordiale   avec les élections  du Président de la République,puis celle des députés... Je souhaite que toutes et tous soyons vigilants, au regard du danger que représente l'éventuelle élection d'une droite extrême . D'autres choix sont possibles pour aller dans le bon sens".
2017 voit aussi la fusion de Vivre-en-Cévennes dans l'Agglo d'Alès "avec un regret que cette obligation faite par la Notre éloigne le citoyen de son administration privilégiée qu'est la mairie"
Le maire est ensuite revenu sur  les événements tragiques qui ont marqué 2016 : attentat de Nice, assassinat d'un couple de policiers et d'un prêtre, soulignant avec force "son refus d'accepter de tels actes perpétrés par des fanatiques barbares. Pour les combattre ne baissons pas la garde, continuons à vivre normalement, La démocratie qu'ils veulent atteindre au cœur restera victorieuse de ce combat."
Il a ensuite énuméré les réalisations municipales notamment  le  parc intergénérationnel Francis Gineste, la remise à niveau la voirie communale suite l'épisode cévenol de septembre 2014, la rénovation du toit de la médiathèque, l'engagement du PLU,  les travaux d'électrification, le remplacement les vidéos projecteurs (volés) à l'école et la mise en place d'une alarme, le changement du matériel informatique à la mairie,la poursuite du  cheminement doux ,etc... Au total, ce sont près de 500.000 € qui ont été consacrés à l'investissement .
Et de poursuivre "Les  Mages, qui voit son nombre d'habitants passer à 2066, vit, bouge... grâce aux personnes qui  consacrent leur temps à un véritable bénévolat, mais aussi les partenaires économiques , entreprises, artisans, commerçants,  employés et collaborateurs municipaux qui, dans les domaines techniques ou administratif œuvrent parfois dans l'ombre pour vous assurer un quotidien agréable". Pour conclure il adressé ses vœux "pour la paix dans le monde, la liberté, pour le respect des droits de l'homme, pour une véritable politique de progrès social. Que 2017 fasse le choix de la concorde, de la vérité, de la passion pour le territoire. Face aux mensonges, à la démagogie et à la caricature blessante, que 2017 permette à celles et ceux qui sont toujours contre tout, d'être de temps en temps pour quelque chose."
Un apéritif dînatoire préparé et servi par les conseillers municipaux de la majorité a permis de poursuivre des discussions amicales..


jeudi 5 janvier 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Rose, la doyenne de la vallée de l'Auzonnet, honorée par les élus


"On croirait que nous sommes venus hier ! Vous n'avez pas changé Rose !" s'est exclamé le maire Gérard Catanèse en entrant dans l'appartement coquet qu'occupe Rose Maïno, la doyenne de Saint-Florent, et certainement de la vallée de l'Auzonnet, qui vient de fêter aujourd'hui 1er janvier 2017 ses 104 ans. (Elle est née le 28 décembre 1912 à Saint-Jean-de Valériscle, mais elle n'a été enregistrée que le 1er janvier 1913)
Et c'est vrai qu'elle n'a pas changé Rose. Toujours aussi alerte et accueillante ! Et même si ses yeux ont perdu un peu de leur acuité, peut-être aussi embués par les chagrins qui ont émaillé sa vie, son regard vous enveloppe toujours de la même gentillesse et de la même bienveillance. Et il semblerait que c'est pour cela que le temps a gentiment suspendu sa fuite en avant afin de conserver à notre doyenne cette bonté rayonnante qui fait du bien à ceux qui l'approchent.
Car Rose aime les gens, aime sa famille, ses enfants et ses petits-enfants, répétant sans cesse comme une pieuse litanie :" J'aime mes enfants".
A la fois ses trois fils qu'elle a perdus hélas prématurément, et aussi ses trois filles Ginette, Paule et Alida qui se relaient sans cesse nuit et jour afin que leur maman ne soit jamais seule, ne manque de rien, sans aucun souci, y compris le ménage ou la toilette même si Rose peut encore assumer quasiment  tous les gestes essentiels de la vie. Elles n'ont d'ailleurs sollicité aucune  aide sociale, ni secours extérieurs. Un bel exemple de gratitude et solidarité familiales pour des filles qui n'oublient pas que leur papa Jean, s'en est allé  à l'âge de 44 ans, terrassé par la silicose et que leur maman , veuve et malheureuse a surmonté son chagrin pour élever ses six enfants.
Ce 1er Janvier, jour de l'an, comme ils le font depuis quatre ans, le maire Gérard Catanèse et le premier adjoint Raymond Reboul  sont venus souhaiter à Rose un bon anniversaire et lui présenter leurs vœux au nom de la commune, avec  des gourmandises et des fleurs.
Bon anniversaire et bonne année 2017, Rose…et à l'année prochaine !

Les Mages : la Tourette n'a pas failli à la tradition du repas de Nouvel An


Comme ils le font chaque 1er janvier, les adhérents de la Tourette n'ont pas failli à la tradition de se retrouver ensemble pour fêter la nouvelle année. Et si quelques-uns avaient les stigmates d'un réveillon passé en famille, ils étaient environ 130 qui n'auraient manqué pour rien au monde ce moment particulier de se faire la bise pour se souhaiter mutuellement une année 2017 qui continuera à leur faire voir la vie en rose sous un ciel bleu sans nuage dans un monde en fin en Paix, nonobstant quelques petits rhumatismes et crises d'arthrose liées à l'âge qui malgré tout s'égrène. Vaste et ambitieux programme dont le remède se prescrit en rencontres conviviales un mardi sur deux, en randonnées et en voyages , embarqués par le somptueux navire de la Tourette barré par la présidente Aimée Le Mercier et son équipage toujours vigilants au bien-être de leurs adhérents avec  la promesse de se retrouver le plus souvent possible pour passer ces moments agréables de convivialité . C'est ça, le dynamisme de nos seniors !
Ainsi cette entrée dans l'année nouvelle s'est déroulée de façon très festive autour d'un bon repas agrémenté de musiques entraînantes voire digestives, qui ont entraîné avec ravissement les couples sur la piste de danse.
La coupe de champagne offerte par le club fut levée en l'honneur de l'année 2017 avec des vœux de bonheur et de santé à tous les adhérents y compris à tous ceux qui n'ont pu être présents.
Rappelons que les vœux du Maire auront lieu ce vendredi 6 janvier 2017. Un autre occasion de se retrouver dans cette ambiance conviviale et chaleureuse appréciée par beaucoup de Mageois.

mardi 3 janvier 2017

Les Mages - Saint-Florent-sur-Auzonnet : vœux du correspondant

Claude Peretti, correspondant local de midi-Libre pour votre village vous présente ses meilleurs vœux pour 2017.
Que l'année nouvelle  apporte à chacun de vous et vos proches, bonheur, santé, prospérité  et réussite.
Dans la mesure du possible, Midi Libre joue son rôle en informant ses lecteurs de l'actualité qui rythme le quotidien de votre commune, qu'elle soit municipale, associative, ou parfois liée à la vie de ses habitants.
Vous pouvez contacter votre correspondant au 06 48 30 23 84 ou par courriel  c-y.peretti@orange.fr pour tous communiqués ou reportages susceptibles d'intéresser les lecteurs, et que vous souhaiteriez faire paraître

Saint-Florent-sur-Auzonnet : la commune n'oublie pas ses aînés "expatriés"

L'âge venant, avec son enchaînement de petites difficultés, de dépendances et de solitude, onze de nos aînés ont été contraints de quitter leur domicile pour s'installer dans une résidence spécialisée qui leur offrira confort, accueil et sécurité dans de très bonnes conditions.
La municipalité n'oublie pas ces anciens et chaque année les élus font la tournée de ces aînés « expatriés » pour leur présenter leurs vœux et leur offrir une boite de friandises au nom du Conseil municipal et de la population.
Ce mercredi le premier adjoint Raymond Reboul et le conseiller municipal Elio Pauletto sont allés au Foyer Logement du Martinet pour rendre visite à quatre de nos concitoyens, Francis Romestant, Renée Boissel (qui va sur ses 103 ans), Marie Vuarnesson et Christiane France.
A les voir on devine de suite que ce petit groupe se plaît beaucoup au foyer logement où tout est fait pour leur rendre la vie agréable.
A noter que c'était la fin de la tournée puisque les élus se sont déjà rendus à Saint-Martin-de-Valgalgues où réside Marie Kucharczak, à La grand-Combe pour Roland Lebègue, à Saint-Ambroix pour André Roux et Michel Robert, à Bessèges pour Josette Rose et au Pradel pour Paulette Portalier.
Rappelons que les vœux du maire et du Conseil municipal à la population se dérouleront le samedi 7 janvier 2017 à 18h00, à la salle Aragon.

lundi 2 janvier 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Rosa Anzalone s'en est allée rejoindre Guiseppe

Dernièrement avaient lieu les obsèques de Rosa Anzalone décédée à l'âge de 96 ans. La défunte était une belle figure de Saint-Florent qui jouissait de l'estime générale, très appréciée pour son charisme, sa bonne humeur et son altruisme.
Pourtant la vie n'a pas été facile pour Rosa et son mari Guiseppe qui avaient quitté leur Sicile natale en 1949, avec leur petit Aldo, alors âgé de 2 ans, pour travailler à la mine.
C'est à Saint-Jean-de-Valériscle que le couple s'est d'abord installé, où naîtront Matéo en 1950, puis Carmen en 1953. Par la suite, en 1958,  la famille déménagera à Saint-Florent, aux cités de l'Aubradou.
Guiseppe a été mineur de fond à Saint-Jean-de-Valériscle, puis à Saint-Florent-sur-Auzonnet. Rosa a élevé leurs trois enfants. Parallèlement, très croyante, elle s'est beaucoup investie dans la paroisse catholique, au catéchisme, à la kermesse ainsi qu'aux œuvres caritatives de l'église.
Un bonheur de courte durée puisque, hélas, Guiseppe est décédé en 1966 des suites d'une longue maladie et certainement aussi d'une silicose non reconnue.
Alors Rosa a dû travailler pour subvenir aux besoins de sa famille, se vouant totalement au bien-être et au bonheur de ses enfants. Non seulement elle a tricoté  pour le monde sur mesure des pull-overs, des gilets et autres lainages , mais aussi, pendant les vacances, elle s'embauchait en cuisine à la colonie des Brousses.
Plus tard Aldo a quitté Saint-Florent pour travailler dans la région lyonnaise où il s'est marié.  Matéo et Carmen sont restés à Saint-Florent et n'ont jamais quitté leur maman. Carmen a été la secrétaire générale de la Mairie jusqu'à son départ à la retraite le 1er mai 2014.
Une famille extrêmement soudée qui faisait la fierté de Rosa, une grande dame digne et courageuse qui avait un grand cœur et une belle âme.
Ses obsèques religieuses se sont déroulées en présence d'un grand nombre d'amis venus lui rendre un dernier hommage et soutenir sa famille dans la peine.
En ces pénibles circonstances Midi Libre présente ses sincères condoléances à la famille dans la peine.