dimanche 31 janvier 2016

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Les dossiers évoqués lors du dernier conseil municipal

Le premier point de l'ordre du jour concerne la réhabilitation des réseaux d'assainissement des eaux usées et le renforcement du réseau d'eau potable avec mise en séparatif sur la RD 59 (tranche 2) et renforcement du réseau d'eau potable, amélioration, du rendement sur la RD 59 et chemin du Petit Paris. La dépense s'élève à 205 000€ HT soit 287.000€ TTC pour les réseau d'assainissement et eaux usées et 315 000€ HT soit  378 000€ TTC pour le renforcement  du réseau d'eau potable. Cette délibération a déjà été prise lors d'un précédent conseil municipal, mais la demande de subvention, incomplète, a été retoquée car manquait une phrase « Le conseil municipal autorise la Maire à demander des subventions au Conseil général du Gard et l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse, à signer toutes les pièces nécessaires  et donne mandat au département de percevoir la subvention et à la reverser à la collectivité ». Celle-ci est rajoutée à la nouvelle demande. Voté à l'unanimité.
Suite aux intempéries du 13 septembre 2015,  le député Fabrice Verdier attribue à la commune une subvention de 10 000€ au titre de la réserve parlementaire. Pour l'obtenir le maire doit constituer un dossier  concernant les travaux de reconstruction du mur du cimetière pour un montant de 16750€ HT et le remplacement de la pompe de la station des Peyrouses pour un montant de 8040€HT. Voté à l'unanimité.
La RD 59a se situe entre le rond-point de l'école et la place Roger Salengro. De ce fait elle n'a pas les fonctions d'une route départementale puisqu’elle arrive sur une place. Et il est arrivé que les services de l'équipement oublient de la déneiger. Le Conseil général souhaite la céder à la commune après l'avoir goudronnée (c'est fait)  afin qu'elle soit versée dans la voirie communale. (Voté à l'unanimité)
Saint-Florent-sur-Auzonnet
Compte-tenu que la communauté de communes « Vivre-en-Cévennes » va disparaître, il y a lieu de réintégrer les agents qui, à l'origine étaient des agents communaux. Il s'agit d'un jeu d'écriture qui ne change rien  sur le plan quantitatif. Ceci concerne un emploi d'agent technique 2ème classe, un emploi d'adjoint technique principal 1ère classe et  un adjoint administratif principal 1ère classe.
L'élu d'opposition Antoine Sanchez interroge alors le maire sur l'article paru dans Objectif Gard du 28/01/2016 dans lequel on peut lire que «  lors d'une manifestation devant la sous-préfecture, les opposants à une agglomération d'Alès à 75 communes ont levé le voile sur leur contre-proposition…Une intercommunalité à 23 communes dans le nord du département qui regrouperait l'ensemble du Pays Grand 'Combien et des Hautes-Cévennes avec une partie de la communauté de communes de Vivre en Cévennes, soit quatre villages : Le Martinet, Saint-Florent-sur-Auzonnet, Saint-Jean-de-Valériscle et Les Mages. Au total, cette intercommunalité rassemblerait un peu plus de 20 000 habitants. »
Le maire réaffirme qu'il y a eu une délibération en faveur de l'Agglo d'Alès et que cette contre-proposition ne concerne pas Saint-Florent-sur-Auzonnet, rappelant que seule la commune du Martinet a voté contre un rattachement à l'Agglo d'Alès. (Voté par 12 pour et 2 abstentions).
Une subvention de 100€  est votée pour les Restos du Cœur. Il est précisé qu' en outre, la commune offre la logistique de la salle Aragon et participe à la navette qui amène les bénéficiaires à Saint-Ambroix (coût 500€) (Unanimité)
Concernant la demande de subvention 2016 pour l'EFVA pour l'organisation de son 26ème Tournoi national de football, qui regroupera 500 jeunes venus de tout l'Hexagone, se pose la question de la redondance de cette demande de subvention qui  perd ainsi son caractère exceptionnel, puisqu'elle est demandée chaque année, et qu'elle s'ajoute à celle accordée annuellement au club. Vote à l’unanimité pour 150€.
La mise à disposition de la salle polyvalente pour l'association « Crazy Horse Valley » est renouvelée du 1er janvier au 31 décembre 2016.
Il en est de même pour la mise a disposition d'un local communal (ancienne poste) en faveur du comité des fêtes « Anim'Action » dont la convention est aussi renouvelée du  1er janvier au 31 décembre 2016.


Les Mages : Les dossiers évoqués lors du conseil municipal

L'ordre du jour de ce conseil comporte 3 points (hors questions diverses), dont deux, l'une concernant le PLU, l'autre le Mag Info sont purement informelles. La question du déplacement du panneau d'entrée dans l'agglomération devra être votée.
Jany Sans présente la mécanique du PLU Gard Durable, qui sera mis en place sur le territoire communal lorsque toutes les procédures réglementaires seront terminées.
Celle-ci se décompose en 3 étapes : le diagnostic, le PADD (Projet Aménagement et de Développement Durable) , le zonage et le règlement.
Actuellement, la commune en est à la phase du PADD, qui a fait l’objet d’une présentation aux « personnes publiques associées ». Il devra être débattu en Conseil Municipal  au courant du mois de mars et ensuite présenté en réunion publique.
Le panel citoyen, de son côté, a travaillé lors de 2 ateliers afin de dégager les atouts et les faiblesses de la commune, les enjeux, et les projets du village.
Une boite à idées et un registre sont à disposition à la Mairie afin de recueillir les idées de la population.
Toute la procédure du PLU sera développée dans le prochain Mag Info.
Le deuxième point concerne le déplacement du panneau d’entrée dans l’agglomération. Le Maire Jean-Claude Paris expose qu'il s'agit d'une requête de l’élu d’opposition Patrick Manca qui demande le déplacement du panneau d’entrée dans l’Agglomération, comme il était avant à l’entrée du Pont de l’Auzonnet. Cela permettrait de limiter la vitesse à 50 km/h et d’installer des ralentisseurs. Toutefois, la commune se trouverait alors responsable de tous les aménagements (trottoirs, éclairage public …) hors bande roulante, ce qui représente un impact financier important. De plus, le projet du Conseil Départemental a avancé avec l’acquisition de la maison en bordure de route et l’arrêté d’expropriation.
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, se prononce, par 1 voix pour et 15 voix contre le déplacement du panneau d’entrée d’agglomération.
Jany Sans informe le conseil que le prochain Mag Info est terminé.  Elle présente les différents thèmes qui y sont abordés à savoir: la présentation du PLU, une information sur le service des eaux, différents projets communaux, la Mission Locale des Jeunes,  la vie du village, le repas des aînés. Il sera distribué début février, dans les boites aux lettres.
A noter aussi qu'un agenda 2016 est aussi distribué gratuitement, à retirer au secrétariat de la Mairie.
En questions diverses, l’avis du Conseil Municipal est demandé pour l’adhésion de la commune de Bagnols-sur-Cèze au Syndicat Mixte d’Aménagement des Cours d’eau. Le Conseil Municipal émet un avis favorable.
La conseillère Cyrille Abdelli demande demande quelles solutions sont envisagées par la commune, afin de sécuriser les locaux scolaires, suite au vol commis en début de semaine. Le Maire répond que des devis ont été demandés afin de réfléchir aux solutions possibles.


jeudi 28 janvier 2016

Saint-Florent-sur-Auzonnet : La mémoire des mineurs a tenu son assemblée générale


L'assemblée générale de la « Mémoire des mineurs » a eu lieu à la salle Jean Macé en présence du maire Gérard Catanèse.
Le président Paul Rouverand a fait le bilan des activités organisées au cours de 2015. Les films de Rémy Jouvert ont connu un succès incontestable avec chaque fois des salles combles les 29 mai et 12 décembre avec un total plus de 400 personnes.
Le bilan financier a fait apparaître une gestion saine, avec des produits émanant des projections (libre participation du public), de dons anonymes, du loto et des subventions municipales de St Florent et du Martinet, qui permettent de clôturer les comptes avec un bilan nettement positif. A noter qu'un dossier est en cours d'instruction pour obtenir une subvention de la réserve parlementaire du député Fabrice Verdier. Vivre-en-Cévennes va aussi être sollicité.
Concernant 2016, une exposition sur ma mine  de l'artiste Annie Cambon  sera organisée du 16 au 18 avril. Plus tard  Pierre Mazodier proposera une conférence sur le fer.
Le chantier du futur musée a commencé. L'entreprise procède actuellement à la démolition des cloisons. Suivront les travaux d'aménagement des locaux, électricité, eau et peinture et enfin l'installation de l'exposition permanente. Beaucoup de pain sur la planche donc pour les bénévoles de l'association avec vraisemblablement une inauguration à l'horizon 2017.
Concernant le bureau il est décidé que les quatre maires de la vallée Cathy Justet, Michel Mercier, Gérard Catanèse et Jean-Claude Paris seraient présidents d'honneur.
Le bureau reconduit est le suivant :

  • Président actif : Paul Rouverand, 
  • Vices-présidents Louis Robert et Pierre Mazodier 
  • Secrétaire : Magalie Tourre-Forestier, 
  • Secrétaire adjoint : Lucien Guglieminetti, 
  • Trésorier : Bernard Coulomb; trésoriers adjoints René Ligary et Pierre Blanc.
  • Membres actifs : Henri Sieprawski, Henri Spengel, Jean Girondo, Robert Salles, Gérard Camuset, Roland Ribot, Raymond Kin, Bernard Gnilka

L'assemblée s'est clôturée par le verre de l'amitié

mardi 26 janvier 2016

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Les maisons illuminées ont été récompensées


Voilà 5 ans maintenant que le concours des maisons illuminées a lieu à Saint-Florent. D'abord initié par Evelyne Bernard, alors présidente du comité des fêtes, il est maintenant organisé par la mairie soucieuse que perdure « l'embellissement de la commune en cette période de fêtes, même si cela a un coût certaine en ces temps de crise ». Le jury composé du maire Gérard Catanèse, d'Yves Beenaert, Bernard Sorton, Paul Rouverand et Magali Tourre-Forestier s'est rendu sur place le 15 décembre 2015 pour évaluer chacune des 37 illuminations.
Ce jeudi 16 janvier  avait lieu la remise des prix à la salle Aragon en présence des personnes concernées, invitées par le maire pour avoir participé à ce concours.
Sept prix ont été attribués. A noter que les gagnants de l'année précédente ne peuvent pas concourir.

  • Prix général : M et Mme Serge Sugier
  • 1er  prix : Mme Éliane Ranchon
  • 2ème prix : Mme Elodie Arnal  
  • Prix d'encouragement: M et Mme Henri Sieprawski 
  •  Prix des commerçants: Les Jardins d'Héloïse 

Le verre de l'amitié a clôturé cette sympathique cérémonie.

Les Mages : Les Genets ont tenu leur assemblée générale


 L'assemblée générale du club s'est déroulée le mardi 19 janvier à la salle Fernand Léger à Les Mages en présence d'une cinquantaine d'adhérents et du maire Jean-Claude Paris. La présidente Monique Madry  a donné lecture du rapport moral pour l'exercice écoulé dont la secrétaire a rappelé les activités du club pendant l'année écoulée : dix-huit après-midi loto avec goûter, (dont deux gratuits) . En outre ont été organisées deux sorties d'une journée,un voyage de plusieurs jours en Espagne, les traditionnels les repas pour la fête des mères et pères, la  journée Sainte Barbe avec animation musicale et ceux à thème comme la castagnade, le couscous et la journée ProConfort.
Le rapport financier présenté par le trésorier Pierre Loriotti fait  apparaître un résultat positif de 499,75 €
Le bureau étant démissionnaire, six membres de l'association se sont portés candidats pour les six sièges à pourvoir, qui ont été élus.
Il a été procédé à l'élection du bureau dans la foulée.

  • Présidente : Monique Madry 
  • Vice présidente : Jacotte Fabre 
  • Secrétaire : Nicole Roux
  • Trésorier : Loriotti Pierre
  • Trésorières adjointes : Privat Denise et Jozane Muller
  • Membres actifs : Janine Sanchez, Monique Richard,  Louise Parra, Gérard Camuset, Hervé Roux, Sébastien Manca.

Après discussion, il a été décidé que les cotisations pour 2016 resteront inchangées soit 13€. De même le prix des cartons de loto reste à 9 € les 6, 15 € les 13 cartons et 2,50 € le carton seul.

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Francis Romestant Saint-Florentin de cœur, expatrié au Martinet, reste fidèle à l'OM

Francis Romestant est né à Saint-Florent-sur-Auzonnet le 13 avril 1939.
Après avoir poursuivi toute sa scolarité à l'école publique de garçons du village et obtenu le Certificat d'étude, Francis est entré au centre d'apprentissage d'Uzès où il a appris la mécanique générale, des études qui ont duré trois ans, sanctionnées par un CAP.  Pendant les vacances, son père l'embauchait au garage SIMCA d'Alès.
Ce n'est cependant  pas la carrière de mécanicien qu'il embrassera. Il choisira l'opportunité d'entrer à la  SCNF  comme contrôleur et passera 33 ans de sa vie  à poinçonner les billets des voyageurs.
Parallèlement, notre Francis, passionné de ballon rond a été un dirigeant assidu et efficace de l'Olympique de Saint-Florent, dont il fut secrétaire pendant 37 ans, s'occupant simultanément des jeunes cadets et juniors. On le voyait aussi écumer les concours de pétanques avec Robert Laurent et Jean Itier. Une triplette redoutable !
Il s'est présenté aux élections en 2001, et, une fois élu, a été un des conseillers  les plus éphémères qu'aura connu la République, puisqu'il démissionna le jour même de la mise en place du conseil municipal  et de l'élection du maire Henri Ranchon, pour « engagement non tenu ».  Une heure à peine !
En 2010, des problèmes de santé l'ont obligé à quitter « sa commune » et à s'installer, pas loin, au foyer logement du Martinet où il semble, à l'évidence très heureux !
Passionné de triominos, lecteur assidu de Midi Libre, Francis s'intéresse à tout, à l'actualité locale bien sûr, mais aussi à ce qui se passe dans le monde, avec  en priorité absolue les matchs de l'OM, son club de cœur auquel il voue un culte sans concession.

lundi 25 janvier 2016

Les Mages : Les travaux du parc intergénérationnel ont commencé


Les travaux ont commencé au terrain Pascal devenu propriété de la commune qui souhaite en faire un parc intergénérationnel. Une promesse de l'actuelle municipalité qui est en train de se concrétiser. Actuellement l'entreprise locale de maçonnerie « Bati Sun » de Nicolas Romestant procède a une transformation radicale des ce qui fut autrefois le laboratoire et abattoir de la boucherie Pascal dont la devanture donnait sur la rue de l'église.
L'ancienne toiture a été enlevée et sera remplacée par une charpente neuve, deux ouvertures ont été pratiquées, avec linteaux en vieilles poutres et  jambages avec des briques à l'ancienne. L'espace a été partagé  par une cloison de parpaings libérant deux locaux d'environ 35 m² chacun. L'un sera réservé à la mairie, l'autre à la jeunesse. L'ensemble sera très esthétique puisque les pierres apparentes seront conservées.
L'aménagement extérieur de l'espace vert sera aménagé dès que possible.

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Deux coussins berlinois à La Valette

Dans le cadre des amendes de police (l’État rétrocède aux communes le produit effectivement recouvré des amendes police relatives à la circulation routière dressées sur leur territoire.) l'aménagement sécuritaire de la voirie se poursuit sur la commune. La plupart des rues ont pourvue de ralentisseurs. Pour ce qui concerne le quartier de la Valette, suite à une demande des habitants, une première tranche a consisté à installer deux ralentisseurs en bitume dans la partie aval qui conduit au stade. Deux nouveaux dispositifs viennent d'y être installés.  Cette fois-ci, la mairie a opté pour des coussins berlinois réglementaires, qui ont l'avantage d'être moins onéreux que les dos d'âne et, éventuellement déplaçables si nécessaire.

Les Mages : État Civil 2015


14 naissances, 7 mariages et 31 décès ont été enregistrés sur la commune des Mages en 2015

Naissances
Benyahia Islem le 01/11/2015
Bissiere Sacha le 04/07/15
Bourgoin Maëlan  le 16/07/2015
Brito Léa le 08/10/2015
Chabal Gabriel le 09/11/2015
Gherzouli Leyna le 30/08/2015
Gouby Miotto le 18/05/2015
Herrera Kelia le 07/05/2015
Jordan Maé le 22/05/2015
Le Crom Oggiano Louve le 20/10/2015
Reboul Elio le 20/09/2015
Savajano Emilio le 03/12/2015
Viale Lisa le 12/11/2015
Watterlot Nino le 21/10/2015

Mariages
Albrecht Laurie et Mazaudier Bastien, le 15/08/2015
Behar Régis et  Topsent Corinne le 07/05/2015
Belabid Christophe  et Oliver Marie-Claire le 20/06/2015
Bidabe Pierre et Calixte Honorine  le 29/08/2015
Courtès Benjamin et  Louche Damien le 12/12/2015
Ducrocq Corinne et Monier Éric le 01/08/2015
Kesaloed Nulak et Meyer le 28/11/2015

Décès
Alzapiedi Patricia épouse Roudil le 31/08/2015
Amorin Gérald le  09/11/2015
Aubert Albert  le 03/08/2015
Batista Éric le 12/01/2015
Berthault Odette épouse Salavador le  09/08/2015
Besombes Gabrielle épouse Delmas le  05/02/2015
Cannata Salvatore le 04/01/2015
Colomba Valentin le 16/10/2015
Coste Didier  03/06/2015
Daguet Marise épouse  Praden le 03/07/2015
Delassue Alice épouse Vincenot épouse le 17/03/2015
Draussin Jean-Morisse le  01/09/2015
Dumas Henri le   24/02/2015
Fournet Paulette  le 27/02/15
Gallois Pierre le  09/06/2015
Garcia Caty épouse Frautzchy  le 27/06/2015
 Mahistre Odette épouse Noguier le 05/12/2015
 Marlhins Didier le 24/05/2015
 Martin Ginette épouse Bonnot  le 24/03/2015
 Mercier Laurence épouse le  23/03/2015
 Mettaye Josette épouse le 18/02/2015
Mondelears Edgard le  28/01/2015
Navarro Didier le  20/12/2015
Nicola-Barrets Claire épouse  le 23/10/2015
Paris Émile le  18/01/2015
Porte Roger le 20/05/2015
Rocher Camille le 05/03/2015
Rodier Alberte épouse Brunel le 21/07/2015
Saumande Jacqueline épouse  Bartoli le 04/05/2015
Van Acker Odette épouse Becker le  27/05/2015
Vogel Jacqueline épouse Marcel  le  21/07/2015

vendredi 22 janvier 2016

Les : Mages : La rue du matelassier...et pourquoi un tel odonyme ?

Rue du Matelassier …Qui se souviendra dans quelques décennies, ce que cela signifie et pourquoi la municipalité  de l'époque, en 2015, a décidé de donner cet odonyme à la contre-voie qui double le CD 904 depuis l'aménagement du carrefour de Larnac ?
Alors peut-être qu'un ancien lui expliquera, qu'autrefois, dans la petite maison qui la borde, il y avait l'atelier d'un matelassier nommé Alain Cangini, qui fabriquait des matelas à la main avec son épouse. Un métier qu'il avait appris dès l'âge de 10 ans, au début des années 60, le jeudi où il n'y avait pas école,en aidant sa mère matelassière lors de ses déplacements, à pied, avec tout le matériel, au domicile des clients. Car, jadis, les couchages étaient tous fabriqués de façon artisanale, soit en laine de mouton, soit en crin suivant les moyens financiers des personnes. Et cette activité était prospère puisque un matelas et un sommier, s'ils pouvaient durer toute une vie,devaient être refaits environs tous les dix ans. On cardait alors la laine, on lavait ou changeait la toile, et c'était reparti !
La maison Cangini a fermé ses portes lorsqu'Alain et son épouse ont pris leur retraite en 2013. Entre-temps, pendant plus d'un demi-siècle, ils auront fait perdurer ce métier, autrefois incontournable,  qui a dû s'effacer  petit à petit devant la société de consommation et la concurrence des literies fabriquées de façon industrielle.
Tous deux ont fait partie des derniers matelassiers-tapissiers qui fabriquaient des rideaux et des voilages sur mesure et restauraient des fauteuils de style avec de superbes tissus. Ils furent les ultimes dans la région. A tel point qu'une cliente est venue de Corse, spécialement, avec son matelas pour qu'ils le leur remette à neuf, comme autrefois !
Voilà pourquoi il était important, pour l'histoire, que le matelassier donne son nom à une rue du village

jeudi 21 janvier 2016

Vallée de l'Auzonnet : Appel aux dons pour le loto caritatif

Comme elles le font chaque année, les associations de la Vallée de l'Auzonnet réunies en collectif, organisent le traditionnel loto des Restos du Cœur qui aura lieu le dimanche 31 janvier 2016, à 15h00, à la salle Louis Aragon de Saint-Florent-sur-Auzonnet.
Une fois de plus, elles font appel à la générosité de chacun pour cet événement afin d'approvisionner les parties du loto dont les bénéfices seront répartis aux associations caritatives suivantes qui œuvrent pour le canton de Saint-Ambroix : Les Restos du Cœur  et  La Croix Rouge Française.
Comme les années précédentes, vous pouvez remettre vos dons auprès d’un organisateur (noms ci-dessous) ou bien lors de la permanence du samedi 30 janvier 2016, de 9h00 à 12h00 à la salle Louis Aragon de Saint-Florent.
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter les organisateurs suivants :Denis Kucharczak Denis au 06.86.41.82.65 ; Jean-Louis Rouvière au 06.32.79.60.70 ;Alain Pascal au 06.99.15.56.61
A noter qu'aucun loto ne sera organisé dans la vallée de l'Auzonnet ce 30 janvier 2015 afin de permettre un plus grand succès pour cette manifestation en faveur des plus démunis.

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Etat-Civil 2015


Au cours de l'année 2015 il a été enregistré 9 naissances, 6 mariages et 14 décès

Naissances :
Carreres Oxane le 31/12/2015
Espaze Ilona le 18/09/15
Garcia Lucas le 23/10/15
Genest Clarisse le 02/08/15
Lasserre Malone le 14/04/15
Levasseur Lucas le 15/04/15
Sanchez Lorenzo le 07/04/15
Thoulouze Célia le 18/03/15
Vilbert Eléa le 14/08/15

Mariages
Bendjeddou Kaled et Bourennane Samia le 06/06/15
Debeaux Laurent et Nouguier Sébastien le 16/05/15
Jean Guillaume et Turion Jennifer le 03/10/15
Périllous Nicolas et Barthelemy Estelle le 12/09/15
Santiago Kéveen et Gruszecki Sabine le14/02/15
Soulat Chistopher et Winterstan Alexandra le 07/11/15

Décès
Bennecke Albertine épouse Lamy le 13/10/15
Blandino Arcangelo le 18/12/15
Mezghenna Salem le 13/11/15
Bolis Maria épouse GIneste le 10/03/15
Christin Robert le 19/03/15
Foucher Gérard le 23/10/15
Germain Régis le 21/10/15
Ghadjati Saïd le 05/10/15
Léopold Nicole épouse Turin le 12/01/15
Michel Robert le 07/03/15
Piquet Jacques le 21/05/15
Teuszner Janina épouse Obert le 21/05/15
Tozzi Claude le 29/12/15
Vivien Raymonde épouse Dupont le 23/08/15

mercredi 20 janvier 2016

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Voiture brûlée à La Valette

Cette voiture est restée garée quelques jours en bordure du stade Raymond Gilly, puis dans la nuit de samedi à dimanche, elle aurait été volontairement incendiée. Difficile à l'heure actuelle de connaître les motivations des protagonistes, notamment de savoir si les deux actes sont liés, et s'il s'agit d'une voiture volée. Toujours est-il que la vue de cette pauvre épave calcinée produit un effet désagréable dans le paisible quartier de La Valette.

Les Mages : Le cabinet des sages-femmes est maintenant installé avenue du moulin

Les sages-femmes se trouvaient à l'étroit dans leur cabinet, loué par la mairie et situé au-dessus de la boulangerie Beaufils. Audrey Viviers s'y était installée au début de 2008, mais son activité a connu une telle demande qu'elle s'est associée avec sa consœur Donia Ramadier .Très vite le manque d'espace s'est fait ressentir. Elles étaient à la recherche d'un local plus grand quitte à s'installer ailleurs, hors de la commune. La municipalité soucieuse de les garder sur son territoire, n'avait pu à l'époque que leur proposer le hangar de 80 m² (à aménager) situé à côté du cimetière, ou la vente qu'un terrain de 900m² au quartier de Labadie. Non satisfaisant. Mais la coïncidence a bien fait les choses, puisqu'un des appartements,idéalement situé sur l'avenue du moulin, au-dessus de la pharmacie s'est libéré. Une aubaine pour les deux praticiennes, et un soulagement pour le maire !
Aujourd'hui  Audrey Viviers et  Donia Ramadier y sont installées et leur ancien cabinet a été transformé en logement après quelques aménagements..
Rappelons que les sages-femmes ont pour mission de prendre en charge les femmes enceintes avant et après l'accouchement avec, entre autre, les cours de préparation à l'accouchement, le suivi à domicile des grossesses difficiles. Elles surveillent la santé de la mère dans les premiers jours suivant la naissance, lui apportent les informations sur la contraception, la conseillent sur l’hygiène et l’alimentation du bébé. Ainsi jouent-elles un rôle essentiel auprès des femmes en terme de sécurité médicale et d’environnement psychologique. En outre, parallèlement, elles interviennent auprès de toutes les femmes, quel que soit leur âge, notamment en matière de rééducation périnéale et de suivi gynécologique de prévention.
A noter que Audrey Viviers est aussi ostéopathe avec une patientèle tous publics: hommes, femmes et enfants.
 Tél : 04 66 25 11 17

mardi 19 janvier 2016

Saint-Florent-sur-Auzonnet : L'année 2015 revue à la loupe lors des vœux du maire


 Les vœux du maire ont eu lieu en présence d'un public nombreux, des maires et élus de « Vivre-en-Cévennes» et de représentants d'associations.
Gérard Catanèse avait opté pour un discours fleuve sous forme de catalogue exhaustif et détaillé de 2015,essentiellement sur le plan local. D'abord une entrée en matière sur les événements tragiques qu'a connus notre pays qui ont eu,selon lui, une conséquence  directe sur le résultat des élections de décembre « inquiétant, grave » qui amène « aux portes du pouvoir l'extrême droite qui se nourrit du terrorisme et de l'incapacité ou l'impuissance des gouvernements successifs à résoudre les problèmes de chômage. » 
L'accord de Paris de la COP21 qualifié « d'avancée trop tardive » lui permettait de revenir sur l'épisode cévenol du 13 septembre « qui a causé tant de dégâts appelés à être plus fréquents et plus intenses. »
Au niveau de la commune, qui compte à ce jour 1235 habitants, les choses n'ont pas été faciles pour lui-même et certains élus « J'ai davantage subi sur une seule année que sur la totalité du mandat précédent. Trois démissions, des problèmes incessants à l'école, dont certains se délectent avec mauvaise foi et hypocrisie » promettant d'y revenir « le moment venu ».
Un bon point cependant sur la vitalité des associations notamment le club de tir, les ferristes cévenols, le football, la mémoire des mineurs, le crazy horse,  dont il détailla largement les activités,  les succès et les médailles remportées.
Le maire énuméra les travaux réalisés :cheminement piétonnier de la route des Brousses, ralentisseurs de la Valette, mise en discrétion des réseaux secs, élagage sous la ligne 220 000volts et diverses réparations urgentes comme la barrière du pont des Peyrouses.
Pour 2016, en raison des restrictions budgétaires, priorité sera donnée aux murs du cimetière, de Ribot, de Mercoirol, aux voiries de Jean Macé, de la Calade, de la Valette, parking de la micro crèche et ralentisseurs route de la Bruyère au Carail.
Concernant la loi NOTRe le maire a redit qu'elle provoquera, « à terme la disparition des commune. Mais celle-ci étant votée, il faut s'y conformer ».
Revenant sur les services publics « qui fondent petit à petit »,  il évoqua ensuite la jeunesse, l'école, la ZEP de Mercoirol, le gaz de schiste,  pour conclure « de Charlie Hebdo au Bataclan, des routes mortifères de l'immigration, que nous réserve demain  ? Restons optimistes pour un monde meilleur empreint de paix, de tolérance, de respect des différences et de sérénité ».
Le verre de l'amitié a clôturé la manifestation .

Les Mages : Thérésine Pialat s'en est allée


Thérèsa Pialat que tout le monde, aux Mages, appelait familièrement «Thérésine » était une figure du village, très appréciée pour son dynamisme, sa joie de vivre et sa grande convivialité. Elle aimait la compagnie et était de bonne compagnie, participant régulièrement aux activités des associations de la commune, notamment  les Femmes Solidaires, les Genets de l'Auzonnet et la Tourette.
Son énergie et sa détermination étaient telles qu'on en avait oublié son âge. Elle vient de nous quitter, brusquement, creusant un grand vide. Elle avait 94 ans.
En ces pénibles circonstances, Midi Libre adresse ses sincères condoléances à la famille dans la peine.

lundi 18 janvier 2016

Il a neigé

 A Saint-Florent-sur-Auzonnet
Aux Mages


Les Mages : Théâtre : un nouveau « Building » aux Mages

La pièce de Léonore Confino sera jouée le samedi 23 janvier 2016 à 20h30 à la salle Fernand Léger
Building est une pièce qui s’inscrit dans notre époque où le monde du travail, et plus particulièrement celui de l’entreprise, connaît une aliénation grandissante. Avec l’humour provoquant, acerbe, qui le caractérise, ce texte dénonce un monde où l’être humain et ses relations avec les autres ne fonctionnent  plus qu’à travers l’intérêt  de l’entreprise. Chacun se bat pour survivre, tant bien que mal.
Les acteurs, sous la direction de Pélagie Sanchez, recherchant la vérité et la profondeur de leurs personnages, sont intégrés dans une scénographie où le spectateur qui  est placé au centre de l’espace scénique,  comme au centre d’un immense « open space », est invité à se déplacer au fur et à mesure de l’ascension dans le Building.. La petite musique, qui rythme le passage d’un étage à l’autre, n’est pas sans rappeler la routine et le côté systématique des déplacements dans les couloirs de l’entreprise. Tout le monde porte le même costume uniforme et chacun devient l’autre, devient interchangeable.
Cette scénographie, voulue par la metteuse en scène, bouscule le spectateur mais décloisonne aussi le théâtre pour nous obliger à voir ce que nous ne voulons pas voir, ce qui se passe derrière le rideau bien tiré sur certains phénomènes sociétaux.
La compagnie Antagonie a été créée le 28 février 2008 à Paris. Elle a pour objet de développer la vie artistique à travers l’organisation de manifestations culturelles mais aussi la production de spectacles vivants et l’organisation de stages d’enseignement artistique. Elle est installée dans le Gard depuis 2013.
Les comédiens sont des élèves de la compagnie qui se connaissent et jouent ensemble depuis trois ans. Devant l’enthousiasme du public , ils ont décidé de tourner ce spectacle dans toute la région.
Entrée gratuite.

jeudi 14 janvier 2016

Les Mages : Les dossiers évoqués lors du dernier conseil municipal


Le premier point de l'ordre du jour porte sur le renouvellement de la  demande de subvention DETR pour l'aménagement du cœur  de village, du chemin du Pigeonnier jusqu'à l'aire de camping-cars, pour un montant de 271 072 € .Demande d'aide à hauteur 50 000 €. Voté à l'unanimité.
Ensuite Jany Sans donne des explications sur la Charte du Parc National des Cévennes dont le projet collectif du territoire a vocation à être mis en œuvre par l'ensemble des acteurs qui le composent.  Avec pour ligne directrice la recherche permanente d'un équilibre homme et nature durable se construisant dans le partenariat, le dialogue et la concertation. Les actions prioritaires identifiées par les deux partenaires sont , entre autres, la transformation du POS en PLU (c'est le cas aux Mages), la modernisation de l'éclairage Public (leds et extinction la nuit, mais cela pose des problèmes de sécurité), l'exonération de la TFNB pour les terrains nouvellement exploités en agriculture biologique, le lancement d'une démarche « vers collectivités zéro pesticides », l'éducation à l'Environnement vers un Développement Durable dans les établissements scolaires, devenir une commune sans OGM, la rénovation des murs en pierre sèche du chemin des endettés (par le chantier insertion Faire), la construction des maisons en partage en paille, le prêt d'expositions pour la salle Bauquier. (Voté à l'unanimité moins une abstention).
La signature d'une convention avec la Direction du Livre  est approuvée à l'unanimité, elle concerne le soutien à la création et au fonctionnement de la bibliothèque, le bibliobus, des formations et éventuellement quelques subventions.
Le maire propose l'adoption d'un règlement intérieur pour le  personnel municipal. Celui-ci n'est pas un document rendu obligatoire par la réglementation applicable à la Fonction Publique Territoriale. Néanmoins, il est fortement recommandé d'en réaliser un et de le diffuser à l'ensemble des agents de la Collectivité (sur les conseils de l'Inspecteur d'hygiène et de sécurité du Centre de Gestion). Ce règlement rappelle les règles essentielles auxquelles doit se soumettre le personnel municipal parmi lesquelles la sécurité, l'hygiène, l'obligation de réserve, un comportement et une attitude dénouée de tout signe ostentatoire…
L'indemnité de conseil comptable au titre de l'année 2015 est votée à l'unanimité. Elle s'élève à 422.80 € pour le conseil et 45,73€ pour l'aide au budget.
Un élève du Collège public Léo Larguier de La Grand Combe demande une aide pour un voyage scolaire à Barcelone (Coût pour la famille 260 €). La même règle lui sera  appliquée, comme pour les collèges du Martinet et Saint-Ambroix  à savoir une participation est de 20 % aux frais à la charge des familles sans excéder 53.36 €.
En questions diverses sont évoquées : la demande d'inscription à l'ordre du jour du prochain conseil municipal d'une délibération concernant le déplacement du panneau d'entrée dans l'agglomération. Il est ensuite question de la vente aux enchères de maison et des terrains de la famille Nicolas. Celle-ci se déroulera le 17 février à la Mairie. La maison située rue de l'église est passablement délabrée. Mise à prix  de 45 000€, elle pourrait éventuellement permettre la construction par la commune d'un logement social. Les frais d'emprunt seraient remboursés par le loyer. Le maire la visitera avec un entrepreneur pour évaluer le coût des réparations, pour hypothétiquement participer aux enchères selon un plafond défini à l'avance. Il en est de même pour les terrains, non constructibles situés aux Tronquisses et environs..
Le dernier point est soulevé par Cyrille Abdelli qui, au nom de la transparence, renouvelle au conseiller d'opposition Patrick Manca, sa demande de la communication à chacun des conseillers, des vidéos qu'il enregistre lors des conseils municipaux pour les diffuser ensuite sur son blog. Elle s'appuie sur la loi du 6 janvier  (CNIL) et  du 17 juillet 1978 (CADA).
Comme il l'avait déjà fait la fois précédente, Patrick Manca reste sur ses positions. Il refuse de lui communiquer ses vidéos, l'invitant à s'adresser à la CNIL ou à la CADA.

Saint-Florent-sur-Auzonnet :Une belle rampe de sécurité pour le chemin piétonnier


Le  chemin piétonnier de la route des Brousses est en cours de finalisation. Cette seconde tranche de l'aménagement  du cheminement le long de la RD 130 a débuté fin mai 2015 et consistait à poursuivre le trottoir existant jusqu'à l'entrée des cités de l'Aubradou, avec pour objectif prioritaire la mise en sécurité des piétons qui, jusqu'alors, se déplaçaient tant bien que mal sur les abords de la chaussée ou sur les bas-côtés.
L'ensemble maçonnerie est maintenant terminé, avec quelques contretemps cependant dus au mauvais temps et à l'épisode cévenol qui a emporté le passage hydraulique  (problème réglé aujourd'hui). Il ne manquait plus que la pose d'une barrière de sécurité pour éviter les chutes dans le contrebas des terrains limitrophes qui  sont parfois profonds de plusieurs mètres. Un travail confié à l'entreprise locale EMCM (qui a déjà réalisé les rampes de d'accès au centre médical et les bancs de la place Salengro). Ce garde corps de 90 m de long, en tube creux de 50x30,traité au zinc avant peinture époxy, assemblé comme un meccano, aura demandé trois semaines de travail en atelier et une semaine pour la pose par Sébastien Turc et Cyril Darmanin.
Du bon travail.

mercredi 13 janvier 2016

Les Mages : Un bon match nul pour l'Olympique Mageois

Chose promise, chose due ! En effet à la fin de l'année 2015 l'Olympique Mageois avait promis de montrer « un autre visage » pour l'année 2016.
C'est ce que l'équipe a tenté de faire, avec réussite, à Barjac.
Les Olympiens, avec une équipe complètement remaniée, entame le match de la meilleure des façons, puisqu'à la 5ème minute Yanis Taleb distille une passe laser pour Aurélien Bednarz qui gagne son face à face avec le portier barjacois. (0/1)
Les Mageois sont bien en place et gèrent plutôt bien les assauts des locaux, tout en comptant sur un Olivier Belet extrêmement attentif dans le but Mageois.
A la 35' Bilal Taleb, s'infiltre dans la surface barjacoise et se fait découper par un défenseur, l'arbitre siffle logiquement un penalty pour l'OM.
Celui-ci sera transformé par Frédéric Nedjar. (0/2)
Jusqu'à la pause les Olympiens contrôleront le match et le score ne bougera pas. (0/2)
Au retour des vestiaires, les visités rentrent avec de meilleures intentions et poussent. Mais l'OM résiste bien aux charges Barjacoises et arrive même à se créer quelques occasions dangereuses en contre.
Finalement, l'OM, à court physiquement en fin de match craquera par deux fois, une première fois à la 87' (1/2), et une seconde fois à la 90' (2/2). Ce qui sera le score final de la partie.
L'OM n'est pas passé très loin de son premier succès en 2016, mais peut être heureux car l'équipe n'a pas perdu, ce qui laisse de bons espoirs pour la suite.

Prochain match : Dimanche 24 Janvier à 15h00 à Saint-Privat-des-Vieux

Vallée de l'Auzonnet : L'EFVA sur tous les terrains

Une année 2016 qui commence bien pour les jeunes pousses de l'école de foot de la vallée de l'Auzonnet. Samedi 9 janvier, deux victoires pour les U10, 3 à 0 face à Mons et 1 à 0 contre Vézénobres , ainsi que pour les U13 à Cendras contre le Pays-Grand-Combien 5 à 0.
Quant aux  U12 incomplets face à Saint-Martin-de-Valgalgues, ils ont perdu 7 à 3 malgré une bonne résistance.
Le dimanche 10 janvier, les U15 ont une nouvelle fois gagné 10 à 3 contre Vézénobres.
Le week-end prochain, samedi 16 janvier déplacement des U6 à Rousson, des U7 à Saint-Jean-du-Pin, des U8 à Saint-Martin-de-Valgalgues, des U9 à Saint-Julien-les-Rosiers, des U10 à Vézénobres et des U12 à Chamborigaud. A 10h30 sur le stade du Coussac aux  Mages, les U13 accueilleront Barjac.
Dimanche 17janvier, à 10h00, toujours sur le stade des Mages, les U15 recevront Saint-Martin-de-Valgalgues avec la première place pour enjeu.
Venez les encourager.

lundi 11 janvier 2016

Mages : Les seniors de la Tourette ont fêté la nouvelle année


Même si le temps gris et maussade de ce Nouvel An ne donnait guère envie de sortir, les adhérents de la Tourette, au nombre de 140 avaient quand même décidé de se retrouver à la salle Fernand Léger afin de respecter, à table autour d'un bon repas servi par Bruno Traiteur, en musique avec J.P Variété, chants, blagues et danses la tradition de l'échange des vœux de Nouvel an . Toutes les conditions étaient donc réunies pour que la fête soit belle. C'est ça, le dynamisme des seniors, à la fois tournés vers l'avenir tout en gardant chevillés au corps et à l'âme les us et coutumes qui bercèrent leur jeunesse !
Après avoir présenté ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année, la présidente Aimé Le Mercier a rappelé «  qu'en ces temps difficiles, vivre ensemble et respecter l'autre sont d'excellents moyens pour partager des moments de joie que l'on apprécie à l'occasion de ces repas de fêtes qui nous réunissent et nous sortent de l'isolement. Avec une pensée émue pour nos chers disparus et pour ceux qui sont souffrants ».
Un  premier repas de fête de l'année 2016 qui  s'est déroulé dans une excellente ambiance !

dimanche 10 janvier 2016

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Vœux du maire


Les Mages : 2015 a plané sur la cérémonie des vœux 2016


La cérémonie des vœux de l'année dernière s'était déroulée dans un contexte extrêmement difficile puisque c'était au lendemain des terribles actes de terrorisme à Charlie Hebdo. Celle de cette année 2016 a lieu, exactement un an après, à la même date. Une coïncidence qui ne pouvait échapper à personne dans une salle Fernand Léger comble, où l'on notait la présence de nombreux élus, maires de "Vivre-en-Cévennes", conseillers départementaux et représentants d'associations.
Des événements qui ont fortement marqué le maire Jean-Claude Paris qui y consacra la plus grande partie de son allocution  "Triste année s'il en fut, l'innommable a été commis en quelques heures…Il est des maux pour lesquels nous n'avons pas de mots… Pour éradiquer ce mal qui inquiète la population, l'unité nationale ne doit pas s'en tenir aux discours. Il importe de replacer nos valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité et de paix au centre du problème qui se pose aujourd'hui,, avec une laïcité qui implique le respect de toutes les religions » et pour conclure il martela à nouveau, comme il l'avait déjà fait l'année dernière « Jamais nous ne céderons à cette barbarie!"
S'agissant de l'activité municipale, comme pour tous les Français, la vie a continué malgré tout.
Le maire énuméra les réalisations les plus importantes de 2015 parmi lesquelles, les travaux de voirie aux Truquaillés,  la toiture de la médiathèque, la rénovation du logement de la place des Frères Nouvel, des peintures à l'école, l'aménagement du local des sages-femmes en appartement, la numérisation des registres d'état-civil, les réparations suite aux inondations, la numérotation des plaques d'habitations, pour un total de 237 508€.
Pour 2016, deux gros chantiers verront le jour. Le premier sera la poursuite du cheminement doux du chemin du Pigeonnier jusqu'à l'aire de camping-cars. (La troisième tranche rejoindra plus tard le CD 904). Le deuxième chantier sera la mise en place du Parc Intergénérationnel sur le terrain Pascal, avec le concours de Vivre-en-Cévennes, dont il évoqua  la disparition en application de la loi NOTRE, que le conseil municipal " n'a pas approuvée, mais qui s'impose à nous…" avec le choix à contre-cœur de la " moins mauvaise solution de rejoindre  l'Agglo d'Alès". 
Concernant le PLU, il rappela que le panel citoyen de 25 personnes  participe aux des réunions de travail, avec le bureau d'étude Une réunion publique sera organisée en début d'année.
Le vin d'honneur a clôturé la cérémonie.

Saint-Florent-sur-Auzonnet Rose Maïno, la doyenne, a fêté ses 103 ans


Rose Maïno vient de fêter ses 103 ans. La doyenne de Saint-Florent-sur-Auzonnet est née à Saint-Jean-de-Valériscle le 28 décembre 1912, mais elle n'a été enregistrée que 1er janvier 1913. 
Notre sympathique centenaire demeure  aux cités de l'Aubradou  où elle coule des jours heureux, très bien entourée par ses filles Ginette, Paule et Alida qui se relaient sans cesse auprès d'elle, y compris la nuit afin que leur maman ne soit jamais seule, ne manque de rien, sans aucun souci, y compris le ménage ou la toilette. Elles n'ont d'ailleurs sollicité aucune aide extérieure. Un bel exemple de gratitude et solidarité intergénérationnelle ! 

Car elles n'oublient pas que leur papa Jean, s'en est allé  à l'âge de 44 ans, victime de la silicose, cette terrible maladie qui terrassait les mineurs de fond, surtout ceux qui « se tuaient » littéralement au travail pour le bien-être de leur famille et que leur maman,veuve, a dû  élever seule ses six enfants dont la plus jeune Alida, n'avait que 4 ans à la mort de leur père.

Et le destin n'aura pas épargné Rose dont la vie fut émaillée de grands chagrins avec la disparition prématurée de ses ses trois fils.
A 103 ans, la charmante et douce Rose a conservé une grande fraîcheur d'âme, et son  regard laisse transparaître beaucoup de gentillesse. 
Son secret de jouvence ? D'abord une grande bienveillance envers les autres et beaucoup d'amour pour les siens, qui le lui rendent bien.
Comme c'est le cas depuis 3 ans maintenant le maire Gérard Catanèse et l'adjoint Raymond Reboul  sont venus souhaiter à Rose un bon anniversaire et lui présenter les vœux au nom de la commune, avec une plante et des gourmandises.
Bon anniversaire et meilleurs vœux  Rose…À l'année prochaine ! 

samedi 9 janvier 2016

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Résumé des principaux événements de 2015

Triste rassemblement, mais unité républicaine, lors des attentats de Charlie
Lors de ceux du 13 novembre
Mais aussi de bons moments à Aragon
Beaucoup de monde pour la "Mémoire des mineurs"
 L'année 2015 aura marqué notre commune en contrecoup des événements tragiques qui ont affecté le pays tout entier entraînant une réaction émotionnelle et républicaine lors de rassemblements spontanés au cours desquels la nation est apparue extrêmement soudée. Ce fut le cas à Saint-Florent  pour les attentats à Charlie hebdo et la région parisienne en début d'année dernière puis ceux du 13 novembre dernier à Paris.
En outre, sur le plan sociétal,autant national que local, la morosité, la paupérisation, les incivilités et le sentiment d'insécurité exacerbés ont certainement influencé  le scrutin des régionales, notamment par une abstention désillusionnée et pour certains le désir d'une alternative radicalement opposée aux  politiques menées jusqu'à présent.
Sur le plan local, la municipalité  a poursuivi les travaux courants, en essayant de faire au mieux avec un budget relativement constant nonobstant des subventions en baisse, avec des réalisations rendues encore plus difficiles par les épisodes cévenols de 2014 et de 2015 insuffisamment indemnisés  malgré les classements en catastrophe naturelle. 
Beaucoup de dégâts sur la commune, chez les particuliers,  mais aussi sur les ouvrages publics dont les plus notables sont l'effondrement du mur du cimetière et ses conséquences sur une vingtaine des tombes, l'écroulement des passages hydrauliques à la route des Brousses et à Mercoirol, la coupure du courant électrique sur une grande partie du réseau qui a nécessité l'installation de neuf groupes électrogènes pour alimenter les maisons et permettre la distribution d'eau potable. 
2015 aura vu aussi l'aménagement  piétonnier de la route des Brousses jusqu'à l'Aubradou,  des travaux à la station de pompage et à celle d'épuration, sans oublier la pose de ralentisseurs et d'un radar pédagogique.
Le conseil municipal aura vu la démission de deux adjointes Gisèle Vinolo et Patricia Virgo, leur remplacement par Thierry Bonnefoi et le retour d'Odette Voindrot et François Buchelet. Désormais, il n'y a plus que 3 adjoints et 14 conseillers municipaux.
Pour le reste, les associations ont animé le village avec quelques points forts comme le forum des associations de la vallée, le loto des restos du cœur, les films de la mémoire des mineurs, la semaine d'art contemporain , le récital des années 80 et le repas des aînés offert par la commune et le CCAS.

Les Mages : Odette Noguier, la doyenne, s'en est allée

Notre doyenne Odette Noguier, nous a quittés début décembre 2015  à l'âge de102 ans. Elle était née le 23 juin 1913 au Martinet et aura connu des malheurs, des joies et des peines tout au long du siècle dernier avec des périodes extrêmement difficiles que furent les deux guerres mondiales.  Son père fut mobilisé sur le front de l'Est alors qu'elle avait à peine un an. Elle dut affronter avec sa mère et son frère la terrible grippe espagnole. Elle était  la fille du coiffeur, le « Mahistrou », l'un des fondateurs du premier conseil municipal du Martinet,.Alors, plutôt que de rentrer dans un bureau munie de son diplôme de secrétaire de l'école Pigier d'Alès. elle préféra exercer le métier de coiffeuse-barbier avec son père,.A l'époque les femmes et hommes se faisaient couper les cheveux, les messieurs se faisant aussi raser la barbe,
Au cours de  la seconde guerre mondiale,elle a épousé Abel Noguier, agent des Ponts et Chaussées et a dû, à regret quitter « son Martinet » pour s'installer dans la campagne des Fumades qui lui paraissait, à l'époque,  trop lointaine et trop calme par rapport la vie trépidante du Martinet. De leur union naîtra une fille Marinette. La famille s'installera définitivement aux Mages  dans les années 50 après une étape à Saint-Julien- de-Cassagnas.
Veuve depuis 1985, elle coulait des jours paisibles, dans sa maison, avec sa fille et son gendre Henri Barrial. Elle s'en est allée paisiblement , très entourée des siens.
En ces pénibles circonstances Midi Libre adresse ses sincères condoléances à la famille dans la peine.

Les Mages : Un résumé des événements marquants de 2015

L'ancienne voie ferrée réapparaît !
Un festival des voyageurs très apprécié !
Le panel citoyen planche sur le PLU
Les tout-petits du RAM bénéficient de la médiathèque
Le terrain Pascal, futur parc integénérationnel
Pour notre commune comme pour toutes celles de France, l'année 2015 aura été meurtrie par un terrorisme sans précédent, entraînant une réaction émotionnelle et républicaine lors de rassemblements spontanés au cours desquels la nation est apparue extrêmement soudée.
Ce fut le cas lors de la cérémonie des vœux du maire des Mages qui coïncidait avec les attentats à Charlie Hebdo, puis ceux du 13 novembre qui n'a pas d'égal dans l'horreur, plongeant les populations entières dans la crainte et l'inquiétude.
Sur le plan sociétal et économique, ce n'est pas mieux. La morosité, la paupérisation  et le sentiment d'insécurité exacerbés ont certainement influencé  le scrutin des régionales, avec, à la fois par une abstention désabusée et la tentation d'un changement radicalement différent des politiques menées jusqu'à présent. Notre commune n'y a pas échappé.
Sur le plan local, la municipalité  a poursuivi les travaux indispensables au bien-être des habitants, en essayant de résoudre la difficile équation de faire aussi bien avec des dotations qui fondent comme peau de chagrin.
Une situation qui s'est compliquée à cause des dégâts récurrents provoqués par les épisodes cévenols de 2014 et de 2015 avec classement en état de catastrophe naturelle dont les indemnisations et subventions ne sont pas à la hauteur du coût des remises en état.
A noter la conclusion positive de la voirie du lotissement Giambra (devenu des Truquaillés), l'achat des terrains Pascal qui deviendra parc intergénérationnel d'un côté, parking de l'autre, l'ouverture de la médiathèque, l'informatisation du réseau d'adduction d'eau potable,  la récupération par la commune du  temple, la poursuite de l'enfouissement de réseaux. Le panel citoyen planche sur le PLU.
Les nombreuses associations des Mages ont animé le village dans leur domaine de compétence, notamment les clubs de seniors, les clubs sportifs, culturels ou artistiques avec quelques points forts la journée des Péquélous,  les expositions,festivals et conférences  à l'espace Bauquier ou Fernand Léger, le repas des aînés offert par la commune et le CCAS, la castagnade et  les arbres de Noël qui rassemblent beaucoup de monde.