Saint-Florent-sur-Auzonnet : Élise Brahic s'en est allée

Après le décès de sa belle-sœur Odette il y a deux mois, c'est maintenant  Élise Brahic qui s'en est allée à l'âge de 92 ans. La défunte était née au quartier de Ribot en 1924
Excellente élève, Élise a toujours rêvé d'être enseignante. Après un parcours remarquable à l'école primaire du village, puis au collège du Martinet, Élise a été reçue brillamment au concours d'entrée à l'école normale de Nîmes, puis à la prestigieuse école normale supérieure de Fontenay aux Roses. Des études de haut niveau qui l'ont menée au professorat d'histoire géographie en 1945.  Elle avait 21 ans.
Elle enseignera successivement dans plusieurs établissements du second degré, notamment à l'école normale de Macon, aux lycées de la Roche-sur-Yon, de Grenoble et au lycée climatique de Villars-de-Lans. Parallèlement elle fréquentera le monde littéraire, sera amie avec de grands écrivains, dont Inès Cagnati sélectionnée pour le prix Goncourt avec son roman "Génie la folle".
A la retraite, il y a une trentaine d'années Élise est revenue  à Saint-Florent-sur-Auzonnet où elle a menée une vie simple et discrète, mais n'en a pas moins gardé sa clairvoyance et son goût intense pour la culture et les actualités en restant abonnée au Monde et en lisant Midi Libre. Elle était unanimement appréciée pour son tact, sa gentillesse et sa grande amabilité
L'âge venant, elle avait dû se résoudre à rejoindre la maison de retraite Maurice Larguier, à la Grand-Combe .
Si Élise ne s'est jamais mariée, elle avait une profonde affection pour ses neveux Jean, Alain, Marie-José et leur famille qui le lui rendaient bien.
Ses obsèques religieuses ont eu lieu à l'église de Saint-Florent.
En ces pénibles circonstances, Midi Libre présente ses condoléances à la famille dans la peine.

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet