dimanche 23 octobre 2016

Les Mages : René Pascal s'en est allé

La nouvelle de la disparition de René Pascal que tout monde appelait affectueusement « Pascalet » a plongé tous ceux qui le connaissaient dans la tristesse et la consternation. Un homme formidable, qui jouissait de l'estime générale vient de nous quitter à l'âge de 83 ans après une vie bien remplie avec des valeurs humaines essentielles partagées avant tout pour sa famille, son sens de l'amitié, sa serviabilité et son amour de la nature.
Né le 25 juillet 1933. il commence une vie professionnelle à l'âge de 14 ans sur le carreau de la mine de Saint-Jean-de-Valériscle où il poussera des berlines de charbon. Il prendra sa retraite comme fraiseur aux ateliers de la Pise à La Grand-Combe à l'âge de 55 ans.
Très attaché viscéralement aux siens, il prendra soin de ses parents et beaux-parents jusqu'à leurs derniers jours. Il se dévouera sans compter pour ses deux petits-enfants et aura eu la chance de connaître deux arrière-petits-enfants.
René partagera une vie simple et modeste avec son épouse Édith pendant près de 60 ans. Très serviable, toujours disponible à aider quiconque le sollicitait, bricoleur émérite, amoureux du travail bien fait, il aimait son jardin, sa vigne, son petit mazet où il bichonnait ses quelques oliviers.
Ses loisirs préférés étaient la chasse, la pêche, les champignons, des passions qu'il partageait avec son beau-frère Jeannot et son fils Joël. D'esprit terrien et cévenol, il n'aimait pas les grands voyages, auxquels il préférait l’authenticité du Pont-de-Montvert chez ses cousins ou à Auteyrac en Haute Loire dans la maison de campagne de sa sœur Simone et de son autre beau-frère.
Pascalet jouissait de l'estime générale. Il laissera le souvenir d'un homme gentil, bon, serviable, généreux et sympathique.
Ses obsèques se sont déroulées en présence d'un grand nombre de parents et amis  venus lui rendre un dernier hommage.
En ces douloureuses circonstances, Midi Libre présente ses condoléances à la famille dans la peine.

A peu près le même

Après plusieurs essais, j'ai réussi à retrouver un peu le reglisse-vanille auquel, je l'espère, la plupart d'entre vous étaient ...