lundi 24 octobre 2016

Les Mages : la castagnade intergénérationnelle a rassemblé beaucoup de Mageois

 Il faisait beau mais un peu frisquet ce mercredi soir un peu particulier cette année puisqu'il marquait le jour du départ en vacances scolaires au lieu du vendredi habituel où les gens sont plus disponibles car la plupart ne travaillent pas le lendemain. Mais dès  18 heures petit à petit, un bon nombre de Mageois se sont rassemblés sur la place  frères Nouvel afin de participer à la traditionnelle castagnade organisée et offerte par la Mairie. Une manifestation qui permet de rassembler l'ensemble de la communauté mageoise, toutes générations confondues, avant les frimas de l'hiver. Une façon de faire société .
Une parfaite adéquation avec la semaine bleue qui vient de se terminer, dédiée à nos seniors (le terme aînés ou troisième âge étant devenus désuets) avait cette année pour thème  faire société  marquant la volonté de conserver sinon renforcer l'indispensable lien intergénérationnel qui bâtit le fondement de toute communauté. Une valeur essentielle qui a quelque peu tendance à s'émousser dans une société moderne qui perd parfois ses repères, privilégiant le chacun pour soi à la nécessité du bien vivre ensemble, toutes générations confondues, chacune s'enrichissant au contact des autres.
Aux Mages, le très bel Espace intergénérationnel Francis Gineste  inauguré la semaine dernière marque la volonté de la municipalité d'aller dans le sens de ce lien social indispensable à la vie d'un village.
C'est pourquoi, cette fois-ci encore par les élus ont décidé de poursuivre la tradition de la castagnade, une coutume cévenole ancestrale qui risquait de tomber en désuétude depuis que le Comité  d'animation Mageois s'est mis en sommeil.
Une façon de participer au devoir de transmission de mémoire et de rappeler à tous que la castanhada  fait partie de notre patrimoine, qu'il y a encore une cinquantaine d’années on allait tous ensemble chercher des châtaignes dans la montagne pour, le soir venu, les faire griller dans une « padelle » posée entre deux pierres sur un brasier pour les déguster collectivement entre voisins, on discutait, on racontait des histoires, on riait, on buvait de la piquette et on se sentait bien ensemble. Ce mercredi, il y avait beaucoup de jeunes venus spontanément participer  à la castagnade à la grande satisfaction du maire Jean-Claude Paris.
La dégustation conviviale fut très appréciée et dura tard dans la soirée.

A peu près le même

Après plusieurs essais, j'ai réussi à retrouver un peu le reglisse-vanille auquel, je l'espère, la plupart d'entre vous étaient ...