mardi 28 juin 2016

Les Mages : Christine Perez Barquero publie son premier, et passionnant roman

Christine Pérez Barquero et Nathalie Argillier responsable de la médiathèque
Christine Perez Barquero était ce mercredi  à la médiathèque des Mages pour dédicacer son livre « Si la vie était contée ». Il s'agit là de son premier roman où s'entremêlent histoire d'amour à rebondissements et énigme policière, d'abord en France, à Paris, sur la Côte d'Azur puis à New-york.
Un roman qui n'aurait peut-être jamais vu le jour si ses enfants n'étaient pas tombés par hasard sur un manuscrit écrit par leur mère, passionnée d'écriture et à l'imaginaire débordant. « Si la vie était contée  » c'est  l'histoire de deux êtres, qui veulent reprendre des années plus tard un amour de jeunesse, vécu autrefois au temps des années lycée…Mais cela est-ce possible ? Et à quel prix ? Car il y a la jalousie, la rivalité, les caprices, les sentiments apparents, la futilité… et une disparition soudaine, une enquête policière, les péripéties qui vont suivre qui maintiennent le suspense jusqu'au dénouement final
Christine Perez Barquero a la plume légère, élégante et fluide…L'ouvrage est constitué de 91 chapitres qui donnent du rythme à l'histoire. Le livre est agréable à lire, qui alterne astucieusement les passages narratifs et poétiques avec le style direct et les flash-back. Une façon de maintenir le lecteur en éveil, voire scotché au point de ne pas lâcher le livre jusqu'à la dernière ligne…Au final « c'est le conte d'une vie à la fois ordinaire et émouvante, qui met en scène nos angoisses les plus enfouies et nous apporte un souffle d'espoir et de rêve… »
Pour ses débuts de romancière, Christine Pérez Barquero réussit un coup de maître. Il serait dommage qu'elle s'arrête en si bon chemin…Elle n'en a pas l'intention d'ailleurs, et c'est tant mieux !
Éditions La Bruyère.
Ouvrage disponible à la FNAC et Amazon

A peu près le même

Après plusieurs essais, j'ai réussi à retrouver un peu le reglisse-vanille auquel, je l'espère, la plupart d'entre vous étaient ...