Saint-Florent-sur-Auzonnet : une plongée dans le passé minier

Il y avait un public nombreux pour assister au vernissage de l'exposition de Cambou consacrée à la mine, parmi lesquels  de nombreux maires et élus, Jacky Valy, conseiller départemental, le député Verdier s'étant fait représenter par son attaché parlementaire.
Cette exposition est l'aboutissement  pour l'artiste d'un long travail de recherches et de témoignages d'anciens mineurs, même si elle reconnaît avoir eu des difficultés à se faire comprendre par ces derniers sur sa démarche, mais "c'est sa façon à elle, en tant que plasticienne de participer à ce devoir de mémoire" qui la concerne cependant puisque, comme le rappelait Paul Rouverand: "cette ancienne petite-fille de mineur du Nord devenue cévenole d'adoption a su garder tout ce qui l'a marquée et qu'elle a gardé précieusement en mémoire".
Et de la mémoire, il en faut car il ne reste rien de visible de ce passé pas si lointain d'une exploitation minière qui assura cependant la prospérité de la région. Tous les chevalements et structures ont été démolis, comme si on avait voulu effacer cet épisode, certes éphémère en regard de l'Histoire des Cévennes , mais qui fait partie du patrimoine commun qu'on ne peut oublier .
Cambou a su les reproduire à partir d'anciennes cartes postales en leur apportant avec réalisme sa touche personnelle, où le noir domine comme pour montrer la dureté du travail de la mine où, cependant  comme le rappelait le conseiller départemental Jacky Valy, fils de mineur, :" on avait appris à vivre ensemble, il n'y avait pas de différences entre l'origine des hommes, car quand ils descendaient au fond, ils y vivaient la même vie, y étaient très solidaires" et de poursuivre "si la mine a permis la prospérité, elle nous laisse aussi un lourd passif avec les ruisseaux couverts et les terrils".
Pour le maire Gérard Catanèse "il est important de préserver ce patrimoine pour le transmettre aux jeunes générations. C'est ce que fait la Mémoire des Mineurs, d'ailleurs plusieurs classes sont venues visiter l'exposition" . Nicolas Ferrières, attaché parlementaire de Fabrice a rappelé que le député avait soutenu le projet de  "La mémoire des Mineurs". Il   apprécié "le travail réalisé, félicité le maire de promouvoir cette partie de territoire qu'il faut entretenir, même si l'on doit se tourner vers l'avenir" .
Le verre de l'amitié a permis des échanges très intéressants entre tous les participants.

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet