Les Mages : Bernard Souyris, talentueux photographe des murales d'Orgosolo expose à Bauquier

Il y avait beaucoup de monde ce vendredi à Bauquier pour le vernissage  de l'exposition de photographies sur les murales d'Orgosolo proposée par Bernard Souyris bien connu dans le milieu militant gardois notamment au travers des «Amis du monde diplomatique» et des conférences qu'il organise. Ce prof  de philo retraité, a sans nul doute l' humanisme chevillé au  corps, solidaire des luttes légitimes des hommes et des peuples pour se libérer du joug des démons de l'oppression, de la colonisation, de l'injustice pour certains ou tout simplement pour d'autres, à élever la condition humaine où qu'elle soit dans le monde.
Bernard Souyris s'est, entre autres, passionné pour le muralisme, un art de rue qui a vu le jour en Sardaigne, notamment à Orgosolo un village  qui compte plusieurs centaines de tableaux peints sur les murs des maisons. A l'origine cette initiative avait  pour objectif d'opposer à l'élitisme artistique réservé aux musées, un art muraliste qui donnait  aux habitants la possibilité de s'exprimer sur les thématiques liées à leur vie quotidienne. De très belles œuvres au final qui frappent par leur qualité picturale et leur caractère revendicatif célébrant pêle-mêle les problèmes du chômage, la lutte pour l'émancipation de la femme, le fascisme,  la guerre du golfe, l'attentat des tours jumelles ou la guerre en Irak et bien d'autres encore.
Une très belle mosaïque dont Bernard Souyris nous propose ici quelques superbes échantillons au travers de clichés remarquables où la finesse des contrastes et des lumières excellemment cadrées font de ces photos, toutes prises à l'argentique, de véritables œuvres d'art qui subliment leur sujet.
On reste admiratif de ces murales d'Orgosolo dont Bernard Souyris a fait en introduction un brillant historique, avec la volonté de nous rappeler avec modestie que ses photos aussi belles soient-elles, ne sont que le support qui permet de faire passer les messages universels des murales, quitte à nous faire oublier qu'il est lui-même un artiste militant et généreux dont le talent se met au service des causes qui lui tiennent à cœur. Chapeau !
Visible du 4 au 11 mars de 10h30 à 12h30 et de 16h00 à 19h00 à la salle Bauquier.

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet