Saint-Florent-sur-Auzonnet Rose Maïno, la doyenne, a fêté ses 103 ans


Rose Maïno vient de fêter ses 103 ans. La doyenne de Saint-Florent-sur-Auzonnet est née à Saint-Jean-de-Valériscle le 28 décembre 1912, mais elle n'a été enregistrée que 1er janvier 1913. 
Notre sympathique centenaire demeure  aux cités de l'Aubradou  où elle coule des jours heureux, très bien entourée par ses filles Ginette, Paule et Alida qui se relaient sans cesse auprès d'elle, y compris la nuit afin que leur maman ne soit jamais seule, ne manque de rien, sans aucun souci, y compris le ménage ou la toilette. Elles n'ont d'ailleurs sollicité aucune aide extérieure. Un bel exemple de gratitude et solidarité intergénérationnelle ! 

Car elles n'oublient pas que leur papa Jean, s'en est allé  à l'âge de 44 ans, victime de la silicose, cette terrible maladie qui terrassait les mineurs de fond, surtout ceux qui « se tuaient » littéralement au travail pour le bien-être de leur famille et que leur maman,veuve, a dû  élever seule ses six enfants dont la plus jeune Alida, n'avait que 4 ans à la mort de leur père.

Et le destin n'aura pas épargné Rose dont la vie fut émaillée de grands chagrins avec la disparition prématurée de ses ses trois fils.
A 103 ans, la charmante et douce Rose a conservé une grande fraîcheur d'âme, et son  regard laisse transparaître beaucoup de gentillesse. 
Son secret de jouvence ? D'abord une grande bienveillance envers les autres et beaucoup d'amour pour les siens, qui le lui rendent bien.
Comme c'est le cas depuis 3 ans maintenant le maire Gérard Catanèse et l'adjoint Raymond Reboul  sont venus souhaiter à Rose un bon anniversaire et lui présenter les vœux au nom de la commune, avec une plante et des gourmandises.
Bon anniversaire et meilleurs vœux  Rose…À l'année prochaine ! 

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet