Les Mages : 2015 a plané sur la cérémonie des vœux 2016


La cérémonie des vœux de l'année dernière s'était déroulée dans un contexte extrêmement difficile puisque c'était au lendemain des terribles actes de terrorisme à Charlie Hebdo. Celle de cette année 2016 a lieu, exactement un an après, à la même date. Une coïncidence qui ne pouvait échapper à personne dans une salle Fernand Léger comble, où l'on notait la présence de nombreux élus, maires de "Vivre-en-Cévennes", conseillers départementaux et représentants d'associations.
Des événements qui ont fortement marqué le maire Jean-Claude Paris qui y consacra la plus grande partie de son allocution  "Triste année s'il en fut, l'innommable a été commis en quelques heures…Il est des maux pour lesquels nous n'avons pas de mots… Pour éradiquer ce mal qui inquiète la population, l'unité nationale ne doit pas s'en tenir aux discours. Il importe de replacer nos valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité et de paix au centre du problème qui se pose aujourd'hui,, avec une laïcité qui implique le respect de toutes les religions » et pour conclure il martela à nouveau, comme il l'avait déjà fait l'année dernière « Jamais nous ne céderons à cette barbarie!"
S'agissant de l'activité municipale, comme pour tous les Français, la vie a continué malgré tout.
Le maire énuméra les réalisations les plus importantes de 2015 parmi lesquelles, les travaux de voirie aux Truquaillés,  la toiture de la médiathèque, la rénovation du logement de la place des Frères Nouvel, des peintures à l'école, l'aménagement du local des sages-femmes en appartement, la numérisation des registres d'état-civil, les réparations suite aux inondations, la numérotation des plaques d'habitations, pour un total de 237 508€.
Pour 2016, deux gros chantiers verront le jour. Le premier sera la poursuite du cheminement doux du chemin du Pigeonnier jusqu'à l'aire de camping-cars. (La troisième tranche rejoindra plus tard le CD 904). Le deuxième chantier sera la mise en place du Parc Intergénérationnel sur le terrain Pascal, avec le concours de Vivre-en-Cévennes, dont il évoqua  la disparition en application de la loi NOTRE, que le conseil municipal " n'a pas approuvée, mais qui s'impose à nous…" avec le choix à contre-cœur de la " moins mauvaise solution de rejoindre  l'Agglo d'Alès". 
Concernant le PLU, il rappela que le panel citoyen de 25 personnes  participe aux des réunions de travail, avec le bureau d'étude Une réunion publique sera organisée en début d'année.
Le vin d'honneur a clôturé la cérémonie.

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet