dimanche 31 mai 2015

Saint-Florent-sur-Auzonnet : L'aménagement piétonnier de la route des Brousses est en cours


Réunion de chantier : Grégory Schlimpf (Laupie), Eric Magnanelli (Amévia Ingénérie) , Gérard Catanèse (maire) et Raymon Reboul (adjoint)
Le carrefour de l'Aubradou sera modifié, avec chicanes et îlots séparatifs de voies
Le plan détaillé des travaux
Le chemin de la Bruyère sera interdit à la circulation des voitures par des barrières
La seconde tranche de l'aménagement  du cheminement le long de la RD 130 (route des Brousses) a débuté. Il s'agit de poursuivre le trottoir existant, à partir du cimetière donc  jusqu'à une trentaine mètres après le carrefour de l'Aubradou, soit, au total, environ 300 m d'aménagements sécurisés pour les piétons. Avec  sol en béton balayé, murs de soutènement et garde corps pour empêcher les chutes accidentelles dans les terrains en contrebas. A noter que le chemin de la Bruyère sera désormais interdit aux véhicules. Des barrières en quinconce empêcheront les voitures de passer, comme c'est déjà le cas pour le chemin qui part de la place Salengro pour accéder au cimetière.
 Le carrefour de l'Aubradou est modifié pour accroître la sécurité des usagers. Ainsi  des chicanes et des îlots séparateurs de voies  contraindront les automobilistes à les contourner plutôt que de couper la route comme cela arrive souvent.
Un ensemble qui sera agrémenté d'espaces verts. 
Les travaux de voirie doivent impérativement être terminés avant septembre car la RD 904 (route d'Aubenas) sera barrée à Saint Ambroix.
Il faut s'attendre à un trafic intense dans la commune, puisque, pour rejoindre l'Ardèche, ou en venir, les véhicules de tous gabarits n'auront pas d'autre choix que de passer par Saint-Florent ,ou par Barjac…
 Le coût de l'opération s'élève à 140 000€ HT, financés à 52% par le Conseil Général et 48% par la commune.
Les travaux sont exécutés par l'entreprise Laupie, le maître d'œuvre étant Amevia Ingénérie .

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Une fuite de plus réparée !

Il s'agit d'une simple fuite d'eau comme il y en a malheureusement beaucoup sur la commune. Mais celle-ci montre que le réseau d'adduction a bien vieilli, mais que la commune n'a pas les moyens de procéder à son total remplacement. Alors, il faut agir au coup par coup. L'entreprise Fiole intervient chaque fois que nécessaire. Ici les tuyaux en plomb seront remplacés par un tuyau en PE25 par Sébastien Fiole qui fêtait ce jour ses 31 ans ! Une façon comme une autre des les arroser !

Vallée de l'Auzonnet : Succès du tournoi de l'EFVA

Les U11 de l'EFVA ont participé avec enthousiasme au tournoi
Le week-end de Pentecôte,  l’E.F.V.A. organisait  son  25ème tournoi de football. Cette manifestation qui clôture chaque année la saison du ballon rond  réunissait des équipes des catégories U7 à U13 , soit environ 400 enfants sur les 2 jours.
Un  temps superbe  et la très bonne tenue des équipes et dirigeants ont permis la réussite de ce tournoi qui s'est déroulé dans un excellent état d’esprit. Un succès autant sur le plan sportif que logistique dont il faut souligner, encore une fois, la participation très active de tous les bénévoles du club qui ont fait le maximum pour que la fête soit belle. Un dévouement désintéressé qui permet de préparer une nouvelle saison au service des jeunes.
La remise des prix a été effectuée par Jean-Claude Paris, maire des Mages, Cendrine Fouque pour le Challenge « Famille Fouque » et la famille Boyer pour le challenge « Philippe Boyer ».
Les dirigeants du club regrettent cependant, que,hormis les Mages, les autres  municipalités de la vallée n'aient pas été représentées.

L'assemblée générale de l'EFVA  aura lieu le samedi 27 juin à 18h30 au stade  du  Coussac des Mages.

vendredi 29 mai 2015

Saint-Florent-sur-Auzonnet : La station de pompage sera protégée


Conformément aux directives européennes et à la loi sur l'eau de 1992,«  les points de captage d'eau potable doivent être entourés d'un périmètre de protection afin d'éviter tout risque de pollution qui pourrait entraîner une contamination de l'eau et par conséquent une crise sanitaire. »
Celui-ci s'établit en deux zones. D'abord le périmètre de protection immédiate, très restrictif qui a pour objet « d'empêcher la dégradation des structures ou l'introduction directe, accidentelle ou malveillante, de substances polluantes dans l'eau. »
Ensuite, le périmètre de protection rapproché, plus souple, doit « protéger efficacement le captage vis-à-vis de l'invasion souterraine de substances polluantes . »
La commune de Saint-Florent est directement concernée par cette mise en conformité puisqu'elle possède sa propre source aux Peyrouses.
Mais le processus s'avère  assez lourd et complexe sur le plan administratif et  les municipalités précédentes n'y ont pas vu d'urgence immédiate. Les choses pressent maintenant. C'est pourquoi le conseil municipal du 30 mai 2014 a autorisé le maire entreprendre les démarches nécessaires à l'ouverture d'une procédure de type code de l'environnement, avec déclaration d'utilité publique, détermination des périmètres de protection, acquisition des terrains nécessaires à la réalisation du périmètre de protection immédiate  (qui sera clôturé), et mise en servitudes légales des terrains compris à l'intérieur du périmètre de protection rapprochée.
Cette opération nécessite un débroussaillement des abords de la station des Peyrouses qui sont littéralement envahis par une forêt d'arbustes. Un espace d'environ 2000 m² qu'il faut déboiser avec des engins portatifs, compte tenu de la configuration des lieux. Un travail qui doit durer une semaine car seulement deux employés municipaux Jean-Jacques Brouard et Romain Niel sont disponibles. Ensuite viendra le tour de la clôture et la commune sera aux normes.

mardi 26 mai 2015

Vivre-en-Cévennes : Fête du jeu à Rousson



Saint-Florent-sur-Auzonnet : Il y a 40 ans, le puits de Saint-Florent était dynamité

Le chevalement s'effondre dans un fracas de béton et de ferrailles, soulevant un énorme nuage de poussière
Paul Rouverand, ancien correspondant de Midi Libre pour SaintFlorent, et président de l'association La mémoire des Mineurs nous remémore cet événement qui a mis un  point final à l'histoire minière dans la vallée.
"On est le 26 mai 1975, le village vit au ralenti. Le dynamitage du puits de Saint-Florent est prévu vers 12h30. La circulation a été interrompue aux deux entrées du village.  Les volets sont clos, mais les fenêtres sont ouvertes dans les quartiers voisins. Toutes les mesures de sécurité ont été prises.
Le haut chevalement du puits, ouvrage en béton au sommet duquel tournaient inlassablement les molettes de la cage d'extraction est d'abord abattu à la dynamite. Puis le chevalement du puits, haut de 53 m s'effondre dans un fracas de béton et de tôle qui soulève un énorme nuage de poussière.
Cette douloureuse ablation a eu lieu sous le regard de nombreux mineurs perchés sur les hauteurs de la commune, qui ont vu avec tristesse et quelques larmes s'abattre les superstructures de leur puits comme un navire qui sombre corps et biens. A l'époque le puits était le plus moderne d'Europe.
Il ne restait alors plus qu'un énorme trou béant d'une profondeur de 656,50m et d'un diamètre de 7,50 m.
Pendant 3 mois, quatre camions on fait des va-et-vient incessants entre le terril et l'emplacement du puits de mine pour déverser du remblai dans ce gouffre béant. Ensuite une dalle en béton a été coulée pour éviter tout incident".
Rappelons que "le creusement du puits de Saint-Florent avait commencé le 2 septembre 1946 (le premier tir de mine pour son creusement fut donné par Victorin Duguet, natif du Martinet, à l'époque président des Charbonnages de France) et terminé le 25 octobre 1956.La première tonne fut extraite  au mois de novembre1954 et la dernière le 21 octobre 1974.
C'est donc pendant 20 ans que le puits a fourni une grande part de la production des Cévennes. Au total 9 413 000 tonnes furent extraites du sous-sol. Il y a eu jusqu'à 1412 mineurs au fond et 722 en surface. Tous les jours, 23 cars transportaient les mineurs.
A l'époque la commune, prospère et active, vivait à l'ère du charbon et comptait de nombreux commerces. Hélas il n'en est plus de même aujourd'hui. Mais Saint-Florent a su faire face et son emplacement a attiré de nouveau résidents et de nombreuses maisons se sont construites."

L'association, la Mémoire des Mineurs, qui a vu le jour avec une vingtaine d'anciens mineurs, met tout en œuvre pour laisser une trace du passé minier aux futures générations. Elle propose  2 films seront  le vendredi 29 mai à 20h45 à la salle Aragon : "La catastrophe du Pontil le 19 décembre 1958" et "Manifestation et dynamitage du puits de St Florent".

lundi 25 mai 2015

Les Mages : Les élèves ont visité la très intéressante exposition sur Darwin



L'exposition sur Darwin qui a eu lieu à Bauquier, à l'initiative de l'association Arc'Avéne fondatrice des jardins Ethnobotaniques de la Gardie et de l'institut Charles Darwin International dirigé par le professeur Patrick Tort est malheureusement restée assez confidentielle, le public ne s'étant guère déplacé. C'est bien dommage.
Concernant les scolaires pour lesquels elle était réservée en priorité, il semblerait qu'il y ait eu un malencontreux déficit de communication. Elle n'a reçu que les  deux classes de CM1 et CM2 des Mages le mardi après-midi.
L'exposition très bien agencée  est composée de 43 panneaux relatant la vie, le parcours, les expériences, les analogies, les évidences et les déductions qui ont amené le célèbre naturaliste anglais Charles Darwin à se forger une certitude sur l'évolution des espèces animales ou végétales. Il émettra une hypothèse selon laquelle tous les êtres vivants ont évolué au cours du temps grâce au processus de sélection naturelle qui constituera le fondement de la biologie moderne, contredisant quelque peu les dogmes religieux sur la création du monde.
Des convictions que Darwin a acquises au cours d'un voyage scientifique de cinq ans (de 1931 à 1936) autour du monde à bord du Beagle, navire léger chargé de faire des relevés géologiques, inventaires d'animaux , de plantes, de fossiles, études de peuples, civilisations et langages, etc…, notamment en Amérique du Sud . (Celui-ci a fait l'objet le mardi à 18h00 d'une très intéressante conférence animée par Claude Rouquette ancien commandant de navire et historien et naturaliste).
Les élèves ont été reçus par Henri Blandina, de l'association Arcavène qui les a accompagnés tout au long de la visite. L'ancien professeur les a littéralement captivés en leur proposant de façon ludique une interactivité soutenue par un questionnaire dont les réponses se trouvaient sur les panneaux, sachant chaque fois positionner  les enfants à la place de de Darwin à leur âge, enfant curieux, collectionneur passionné par les minéraux les coquillages et les timbres. Ainsi furent cherchés le nom du bateau, les dates du voyage, les pays visités, les observations des mammifères, les fossiles, les oiseaux, la sélection naturelle ou artificielle, le mimétisme, etc…
Des élèves ravis de leur visite qui retiendront certainement que Charles Darwin était un naturaliste anglais dont les travaux sur l'évolution des espèces vivantes ont révolutionné la biologie avec son ouvrage « De l'origine des espèces » paru en 1859

dimanche 24 mai 2015

Les Mages : Un partenariat très ambitieux entre ARC'Avène et l'Institut Charles Darwin


Si Charles Darwin n'avait pas pris place à bord du HMS Beagle le 27 décembre 1831 pour un voyage qui durera jusqu'au 2 octobre 1836, il n'aurait certainement pas pu développer sa théorie sur l'évolution des êtres vivants et sur l'origine des espèces.
La conférence très documentée proposée par Claude Rouquette, ancien commandant de bord, historien de la marine et naturaliste, traitait à la fois du navire lui-même,de la vie à bord, des relations parfois tumultueuses entre Darwin et le commandant Robert Fitzeroy (le père de la météo moderne) ainsi qu'avec l'équipage. Le HMS Beagle était un trois mâts barque de petite capacité (28 m de long, sur 7 de large) qui avait l'avantage d'être peu cher à la construction, nécessitant peu d'hommes d'équipage, mais qui était relativement instable en navigation. Il était cependant idéal pour les explorations scientifiques comme des relevés météorologiques, topographiques, géologiques, des inventaires d'animaux de plantes et de minerais, des études de populations, langues et dialectes, traditions, etc…
Ce navire effectuera trois missions de plusieurs années autour du monde. Darwin fera partie de la deuxième expédition. Un périple qui l'amènera aux contours de l'Amérique du Sud et lui permettra de faire des relevés et des études qui l'amèneront à déduire que les similitudes entre des fossiles d'animaux disparus et les êtres vivants actuels ont une souche commune. Il développera sa théorie de l'évolution par la sélection naturelle et d'écrire un ouvrage sur l'origine des espèces paru en 1859.
Aujourd'hui l'institut Charles Darwin International dirigé par le professeur Patrick Tort a pour projet de construire un navire moderne, équipé de moyens terrestres, aériens et sous- marin, etc…pour repartir sur les traces de Darwin et approfondir ses recherches..
Prendraient place à bord de jeunes scientifiques qui se formeraient auparavant aux Jardins ethnobotaniques de Rousson. Ceux-ci deviendraient un centre de recherche et de formation à l'exploration scientifique. Le professeur Tort et Claude Rouquette sont convaincus que le site créé et entretenu par ARC'Avène ainsi que l'arrière pays, offrent un patrimoine très intéressant susceptibles de faire l'objet de thèses.
Leur coopération a déjà débuté avec la construction de la structure métallique de la dunette du Beagle au lycée JBD. Malheureusement, pour le reste, ce sont les moyens qui manquent…pour le moment…

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Un bon concours au boulodrome des Terres

 Il faisait un temps superbe ce jeudi de l’Ascension pour le concours de jeux lyonnais organisé par « La Boule de l'Auzonnet » au boulodrome des terres. Douze équipes se sont présentées et l'on a assisté a de très belles parties.
En demi-finale Bono (Alès) l'a remporté sur Thomas (Saint-Florent) et Estival (Ruoms) 13 à 11 contre Thibon (Chandolas).
La finale a vu la victoire de Bono qui a battu Estival 13 à 10.

samedi 23 mai 2015

Vallée de l'Auzonnet : Un nouveau club de country au Martinet



Suite à un désaccord avec le nouveau bureau d’Auzonnet Country Dancers, la fondatrice et animatrice du club Chantal  décidé de créer un nouveau club, le "Ceven’s Canyon Country". 
Le bureau est composé de :
  • Présidente : Chantal Ollier
  • Vice-présidente : Carine Salles
  • Trésorier : Jean-Pierre Ollier
  • Secrétaire : Dany Périchaud
L’association rassemble déjà une trentaine de membres.
Les cours ont lieu tous les mercredis à la salle des fêtes du Martinet.
  • Débutants:17h30 – 18h30
  • Novices : 18h00-20h00
  • Intermédiaires:20h00- 21h00          
Venez découvrir la country, dans une ambiance conviviale avec cette nouvelle association dynamique. La danse country peut se pratiquer seul et il n’y a pas d’âge pour commencer ni pour s’arrêter.   Les cours sont gratuits jusqu’à mi-juin.
Renseignements auprès de Chantou : 06 58 33 56 61

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Résultats très honorables pour les tireurs lors des championnats régionaux



Les tireurs aux armes réglementaires se sont honorablement comportés à Saint-Siffret
Après plusieurs années que le Club local organisait cette manifestation, c'est à Lézignan/Corbières que s'est déroulé le Championnat Régional des Armes Anciennes.

Cette confrontation pacifique a eu lieu les 2 et 3 mai dans l'agréable stand de « la patriote ».

Ce sont 68 « passionnés de poudre noire », dont 2 juniors, qui se sont succédé, totalisant en fin de championnat 235 tirs, en nette augmentation par rapport à l'exercice précédent.

Quatre tireurs de Saint Florent ont concouru dans diverses disciplines et fait briller les couleurs de la cité puisque le club y a glané 9 podiums, performance qui le classe en bonne position parmi les Clubs de la région Languedoc - Roussillon . 3 médailles d'or pour Jean-Pierre Rodriguez (2) au « Withworth R » et au « Maximilien R » et 

Camille Wucher (1) au « Minié R »; 4 médailles d'argent pour André Dolata (2) au « Miquelet 0 » et au « Tanzutsu R », Jean-Pierre Rodriguez  (1) au « Minié R » et Camille Wucher (1) au « Maximilien R » et  2 médailles de bronze pour Jean-Pierre Rodriguez au « Lorenzoni O » et au « Manton R ». Les résultats de ces tireurs, auxquels il faut ajouter celui de Claude Pagès au « Colt », permettent à chacun de valider au moins une qualification pour le Championnat de France qui se tiendra à Vitrolles à fin juin.


Le Club d'Uzès, de par ses très bonnes installations, a été encore désigné pour organiser le Championnat Régional de Tir aux Armes Réglementaires.

C'est donc au stand de « Saint Siffret », les 16 et 17 mai, que sont déroulées les diverses épreuves de cette assez récente discipline par un Mistral assez violent. Six tireurs du Club, y ont participé en armes d'épaule, avec pour chacun des fortunes diverses.

Daniel Beurrier notamment, Jean-Luc Ollier, Roger et Jean-François Saint Pierre à la « Carabine 22LR » (50 m) se sont comportés honorablement.

Au « Fusil à verrou » (200 m), Jean-François Saint Pierre (6ème/51) et Jean-Claude Garah (14ème/51), pour leur premier championnat à ce niveau, ont tiré leur épingle du jeu. 

Jean-Luc Ollier, Alex Pérona et Roger Saint Pierre ont réalisé des scores inférieurs à leur habitude. Enfin, Jean-Luc Ollier au « Fusil modifié » (200 m) a terminé dans la seconde moitié des compétiteurs.

Les résultats nationaux n'étant pas encore diffusés et vu ceux de l'an passé, il semble peu certain que  ces tireurs puissent espérer briguer une qualification pour le Championnat de France qui se tiendra fin juin, également à Uzès, les quotas de places disponibles étant très limités (174 pour l'ensemble de la France).
 Nous souhaitons pour le futur bonne chance à tous ces compétiteurs qui, par leurs performances, honorent notre village.

mercredi 20 mai 2015

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Conseil municipal du 18 mai 2015



Décidément, le maire Gérard Catanèse et l'élu d'opposition Antoine Sanchez ne passeront pas leurs vacances ensemble ! 
L'ordre du jour de ce conseil municipal du 18 mai était assez classique et semblait à priori ne soulever aucun problème particulier, et qui, d'ailleurs n'en soulèvera pas de  la part de l'ensemble des conseillers… Sauf que, au lendemain du dernier conseil municipal dernier ( 10 avril) qui traitait du vote des budgets, l'élu d'opposition a porté plainte auprès du Tribunal Administratif au motif qu'il n'a pas eu communication préalable des documents.
C'est donc en préambule aux délibérations que le maire très remonté s'est adressé rudement à son opposant, lui reprochant d'abord, pour mémoire, sa première plainte au T.A au lendemain des élections, dont il fut débouté, d'avoir participé à ce conseil sans émettre de réserves et de nombreuses contre-vérités éditées par ce dernier. 
Cette fois-ci, concernant le dernier recours d'Antoine Sanchez, tout en ayant répondu au T.A, Gérard Catanèse affirme qu'une réponse sans équivoque de la Préfecture certifie que seules sont concernées par la communication préalable des documents les communes de plus de 3500 habitants. Ce n'est pas le cas de Saint-Florent-sur-Auzonnet où les documents sont consultables en mairie par tout un chacun.
D'ailleurs, dorénavant plus aucun document ne sera joint à la convocation aux conseillers.
Une passe d'armes assez vive pendant laquelle Antoine Sanchez ne s'est pas démonté, restant conforme et constant dans l'attitude qu'il semble avoir choisie depuis qu'il est élu, imperturbable et déterminé, ne posant aucune question, ne faisant aucune proposition. Il assure d'ailleurs que ce n'est pas fini qu'il aura recours au Tribunal Administratif chaque fois qu'il le jugera utile. Et lorsqu'il essaiera d'interrompre le maire, celui-ci lui le fera taire: "Je suis le président, je ne vous ai pas donné la parole… vous pouvez prendre la porte!..", il lui rétorquera :"Je ne suis pas obligé de vous écouter…".

Les mises au point étant terminées, l'ordre du jour est abordé.
Des décisions modificatives concernant les budgets primitifs  de la commune (M14) et assainissement (M49) sont expliquées par l'adjoint aux finances Jean-Pierre-Beauclair. Il s'agit spécialement de transferts de crédits de fonctionnement 2014 en investissement 2015. D'un total de 15 205 € pour le BP investissement  commune, et 18 110€ pour le BP eau et assainissement. La section fonctionnement eau et assainissement est équilibrée à  350€. Voté 13 pour et 2 contre.
Ensuite il s'agit d'ouvrir un compte de trésorerie de 200 000€, négocié avec le Crédit Agricole pour une durée de 1 an, au taux indicatif de 2,25%. Pour JP Beauclair, cette ligne budgétaire est indispensable. Elle permet de faire une avance en attendant les subventions (dont on est sûr)  et éviter de mettre la commune en difficulté. Voté 13 pour, 2 contre.
Le sujet suivant concerne la cession à la commune de deux parcelles au lieu-dit La Lauze et La Combe qui constituent une partie du chemin des Fontanilles. Les frais de notaire sont à la charge de la commune. Voté à l'unanimité.
Le tarif de l'eau et assainissement est augmenté. L'eau passe de 0,89€/m3 à 0,94€/m3, l'assainissement de 0,79€/m3 à 0,84€/m3. La location du compteur d'eau passe de 18€/ an à 20€/an et l'abonnement assainissement passe de 18€/an à 20€/an. En ce qui concerne la taxe de mise à disposition du compteur d'eau celle-ci passe de 80€ à 100€ dans le cas d'une première mise en service ou de détérioration.
Les tarifs sont nettement inférieurs aux recommandations du Conseil Général qui se base sur un prix moyen de 3€/m3, en deçà duquel les subventions sont diminuées, jusqu'à disparaître. C'est le cas de Saint-Florent dont les prix sont trop bas et qui ne bénéficiera plus d'aide. Voté 13 pour et 2 contre
Sur le même chapitre, la commune qui est autonome en adduction d'eau se voit contrainte d'appliquer la "redevance pour prélèvement sur ressource d'eau" à l'État par l'intermédiaire de l'Agence de l'eau. Le taux est calculé annuellement. En 2015 il s'élève  à 0,132€/ m3. Un compteur a été placé à la sortie du château d'eau par l'Agence de l'eau et c'est sur son décompte qu'est appliquée la taxe. Double peine pour la commune, puisque, sachant qu'il y a des déperditions sur le réseau, des fraudes aussi, seuls environ 50% sont récupérés par la municipalité, qui devra tout de même payer la taxe sur les 50% disparus dans la nature. Voté à l'unanimité.
Le dernier point concerne l'avant-projet de travaux de réhabilitation du réseau eau et assainissement avec mise en séparatif sur le RD59 et chemin du Petit Paris pour un montant de 287 000€TTC pour le réseau assainissement et eaux usée et 378 000€TTC pour le renforcement eau potable. Ces travaux ne seront entrepris que s'il y a subvention (30% du Conseil Général 30% et de l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse). Voté 13 pour et 2 abstentions.

Les Mages : Un panel de citoyens co-élaborera le PLU avec les élus

Le maire Jean-Claude Paris définit les grandes lignes des ateliers de co-élaboration

 Ce le lundi avait lieu à l'espace Bauquier la présentation au public du  PLU qui remplacera le POS devenu obsolète. Étaient présents Arnaud Colin Nogaret  du bureau d’Études URBAPRO et Christophe Dumas du Conseil Général. En préambule, le maire Jean-Claude Paris a affirmé sa volonté de transparence au sujet de l'élaboration de ce PLU, qui ne manquera pas – c'est statistique – de soulever des problèmes particuliers de la part de propriétaires fonciers.
C'est pourquoi la municipalité a souhaité associer la population à l'élaboration du diagnostic et du projet d'aménagement territorial de la commune par divers supports de communication telles que la boite à idées ou registre de concertation. Mais aussi et surtout, la municipalité veut aller plus loin dans la participation citoyenne en proposant des ateliers de travail à un panel représentatif de la population Mageoise. Ce panel sera constitué de 20 personnes volontaires maximum , choisies en fonction des critères d'âge, de sexe, de catégories socioprofessionnelles (Un seul par famille; élus et leur famille en sont exclus). Un bulletin de candidature est disponible en mairie.(date butoir des inscriptions en mairie le 29 mai). Ces candidat(e)s devront être majeur(e)s, habiter la commune, ou y être propriétaire, ou y  travailler, ou  être membres d'associations,ou commerçants ou artisans.
Les personnes  retenues devront s'engager à participer avec assiduité aux ateliers, privilégier l'intérêt général plutôt que l'intérêt privé.
Diaporama à l'appui, le processus des différentes phases du PLU,ont été développées. Cette procédure très réglementée est consultable en Mairie ou sur Internet. Nous ne nous y attarderons pas.
Rappelons simplement que le PLU  sera élaboré en fonction du cadre défini par le conseil municipal qui, tout en restant maître de son territoire, devra être compatible avec le SCOT (schéma de cohérence territoriale) et le PLH (Programme Local de l'Habitat), respecter les objectifs de l'État, de la Région, du Département et prendre en compte l'avis de la population.
On sait déjà que les élus ne souhaitent pas un étalement excessif de l'urbanité sur la commune et que quelques erreurs du précédent POS seront corrigées. Mais tout cela sera discuté en pleine concertation lors des ateliers urbains.
Une étude qui devrait durer entre deux ans et trois ans en fonction des procédures et contentieux possibles.

Vallée de l'Auzonnet : Les jeunes U7 de l'EFVA se sont distingués


Les U11 ont terminé 4èmes du tournoi de Vézénobres
Les plus petits ont été valeureux
Les U7 jouaient un tournoi à Anduze. Matchs gagnés contre Anduze 2 à 1 (buts de Tommy et Lohan), contre Pays Gd Combien 3 à 1 (buts de Tommy ), contre OAC 2 à 1 (buts Leny) , contre St Ambroix 3 à 0 (buts de Tommy) et perdu 5 à 0 contre Marguerittes
Les U8/U9 jouaient un tournoi à Anduze. Ils ont perdu tous leurs matchs : contre Beaucaire 4 à 0, contre Anduze 2 à 0, contre OAC 3 à 2 (buts de Matthias),contre Nîmes Lassalien 3 à 0 .
Les U11 jouaient un tournoi à Vézénobres. Ils ont perdu en demi-finale et terminent 4èmes
Les U13 jouaient aux Mages leur dernier match de championnat où ils ont perdu 5 à 3 contre l'OAC.
Vendredi soir, les U6/U7 les  plus jeunes joueurs de l'EFVA ont été amenés au stade des Costières pour voir le match de 2ème division à Nîmes contre Ajaccio.