mercredi 16 décembre 2015

Les Mages :Match perdu pour l'OM, mais de bonnes résolutions pour 2016

Un match qui démarre sur les chapeaux de roues, car juste après l'engagement, l'OM se procure une occasion dangereuse mais qui n'aboutira pas.
A la 5 min, Frédéric NEDJAR récupère un ballon côté droit et centre instantanément pour Anthony Gioninazzo qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score (1/0).
L'OM continue sur sa lancée mais n'est pas récompensée, en effet à la 30' on verra un but non accordé à Yanis Taleb alors que le ballon était entré complètement dans le but.
Sur un corner, à la 35' Seamus Taylor verra sa tête renvoyée par la barre transversale.
C'est à la 45' min que St Jean du Pin sonnera la révolte, par leur n° 7 qui égalisera juste avant la mi-temps. (1/1)
Au retour des vestiaires, l'OM poussera mais n'arrivera pas à se mettre à l’abri, au contraire c'est St Jean du Pin toujours avec leur n° 7 qui prendront par deux fois l'ascendant sur les visités, avec deux buts marqués coup sur coup 1/2 puis 1/3. Ce sera le score final.  Les Mageois voient un concurrent direct au classement s'éloigner un peu plus.
Mais l'OM ne lâchera rien et fera tout pour montrer un autre visage après la trêve.
L'Olympique Mageois a connu des moments de gloire qui ne s'oublient pas, avant de plonger dans des problèmes annexes qui l'ont amené à disparaître. Des dirigeants  pugnaces et déterminés ont décidé de  le faire revivre. Et cela commence à porter ses fruits grâce au bureau du club, aux joueurs de l'équipe seniors, aux bienfaiteurs,  aux abonnés et titulaires de la carte de membre, ainsi qu'aux  donateurs qui ont joué le jeu avec la tournée des calendriers de l'équipe.
L'Olympique Mageois souhaite de joyeuses fêtes et présente ses  meilleurs vœux pour l’année 2016 à ses supporters ainsi qu'à l'ensemble de la population de Les Mages en espérant les voir plus nombreux au stade du Coussac l'année prochaine.

A peu près le même

Après plusieurs essais, j'ai réussi à retrouver un peu le reglisse-vanille auquel, je l'espère, la plupart d'entre vous étaient ...