Les Mages : Deux carnavals au lieu d'un pour les écoliers

Cette année, le traditionnel carnaval des écoliers s'est déroulé de façon inédite, en deux fois.
La première édition était organisée par les enseignants, la société du sou offrant le goûter. Elle s'est déroulée le jeudi après-midi, dans la cour de l'école pour ainsi dire incognito, sans la présence du public et des parents en application du plan Vigipirate. Le directeur a appliqué à la lettre cette règle de prudence et de sécurité qui évite à avoir à gérer le flux des personnes dans l'enceinte scolaire, dont certaines auraient pu être mal intentionnées.

Le lendemain, vendredi après-midi, cette fois-ci, le carnaval était organisé par la mairie, puisqu'elle gère les TAP, en l'absence des enseignants. Les fées, des princesses, des chevaliers, des footballeurs, des clowns, Zorros  et autres Spidermans ou guerriers s'en sont donné à cœur joie dans la cour de l'école (Vigipirate). Les enfants avaient été maquillés par les animatrices, elles-mêmes grimées. Ils ont pu assister à une petite saynète jouée par leurs camarades de l'atelier de théâtre des TAP, puis une petit démonstration de rap avec guitare, le tout dans ambiance carnavalesque. Les parents ont pu participer à la fête dès 16 heures.
Pas de monsieur Carnaval  à sacrifier par le feu, en raison de l'interdiction de brûlage (article 84 du règlement sanitaire départemental), mais à la place un bonhomme tout en fleurs du plus bel effet. Le carnaval permet de rêver en s'imaginant être dans la peau d'un personnage que l'on aime et, même si l'habit ne fait pas le moine, l'illusion  n'en demeure pas moins réelle.
Chacun avait le cœur léger, ce soir c'étaient les vacances, et elles s'annoncent printanières!

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet