Les Mages : Paulette Combes-Fournet, une vie atypique se termine


Paulette Combes-Fournet était  née le 28 juin 1914 aux Mages. Elle avait eu 100 ans l'année dernière.
Fille de mineur, Paulette a eu un parcours atypique pour une femme de son époque. Après une scolarité brillante elle décroche à 16 ans, en 1930, le brevet d’institutrice. Elle enseignera à Loudun, puis Paris dans des institutions de jeunes filles de la bourgeoisie.
Un jour, elle assiste à un accouchement. Cela changera sa vie. Elle reprend ses études à Nîmes et obtient en 1936 ses diplômes de puéricultrice et de sage femme. En 1943 elle s’installe à Auch comme directrice de la maison maternelle qui accueille celles « qu’on désignait alors avec quelque mépris du nom de « filles- mères » de pauvres filles le plus souvent, victimes de leur ignorance qui subissaient l’opprobre familial».
Son métier sera sa passion jusqu'à la retraite. Son attachement à ses racines la fera revenir aux Mages auprès de sa sœur « Tita ». Passionnée de littérature, abonnée à des magazines d’actualité, rien n’échappait à cette centenaire à l’esprit vif, qui vous racontait avec précision la vie du village d’autrefois ...
Une femme de caractère qui impressionnait  par sa  capacité d'analyse dont la devise était «  Agir et non subir! ».Le 28 juin dernier, lors de son anniversaire ,lucide, elle déclarait « A chaque étape de ma vie, rendez vous compte: 100 ans, j'ai vu des misères ! mais j'ai vu aussi beaucoup de joies. Je suis contente de ce que j'ai fait et si c'était à refaire, je recommencerais…il faut oublier le passé, et regarder l'avenir, même si à mon âge je ne peux pas trop en parler...»
Et puis Paulette s'en est allée, après une vie exemplaire.
Sincères condoléances à la famille dans la peine.

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet