Les Mages : La Tourette a fait son carnaval

Mardi dernier renouant avec la tradition, la Tourette a fêté Carnaval. Savoir rire, s'amuser de soi-même, les adhérents du club ne manquent aucune occasion. On ne recule devant rien quand on veut rester jeune!
Et le Carnaval est une excellente occasion  pour se prêter à toutes les fantaisies. Pendant l'Antiquité les fêtes de Carnaval accompagnaient le passage de l’hiver au printemps, de la mort à la vie : elles signalaient le renouveau de la nature dans l’exubérance, la fantaisie et l’imagination. Ainsi, depuis toujours, grâce aux déguisements, aux masques, chacun peut oublier pour un temps sa misère,ses soucis ou ses malheurs. On peut devenir roi ou princesse, retrouver sa jeunesse et ses rêves les plus fous . Et peu importe si l'habit ne fait pas le moine.  La convenance  qui régit habituellement les rapports sociaux disparaît derrière les masques et les beaux costumes. Tout était donc prêt à la Tourette pour ce jeu de rôles.
Après le délicieux repas, la fête a commencé. Les « artistes » ont défilé. Ouvrant la marche, l'impressionnant chevalier et sa virginale fiancée nous transportaient au Moyen-âge. Parée de ses beaux atours, leur dame de compagnie les suivait. Puis un preux templier se vantait de ses conquêtes et séduisait  une triste veuve qui, sur le pont-levis du château attendait son prince charmant. Ensuite escale à Malaga avec deux jeunes espagnols, une danseuse orientale, des élégantes du XIXème siècle suivent, robe de dentelle, capelines et fume –cigare…Enfin, clôturant le cortège une « Angélique marquise des anges  et  un séduisant hussard. Une démonstration applaudie par tous.
Une journée pleine de bons moments qui laisseront sans nul doute de bons souvenirs, avec  ce souhait de la Présidente Aimée Le Mercier  d'être encore plus nombreux l'an prochain.

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet