Les Mages : Grand succès du Festival des Voyageurs

Des festivaliers qui ont fait rêver l'assistance
Une salle comble une heure avant !
Gérard Dubuc, incomparable maître présentateur
Comme il fallait s'y attendre, cette septième  édition du Festival des Voyageurs qui s'est déroulée ce week-end à l'espace Bauquier, a tenu toutes ses promesses. La salle était déjà comble une heure avant  que ne commencent les projections, et cela a donné des sueurs froides aux organisateurs. Il a fallu rajouter des chaises, mais cela n'a pas suffi. Une affiche "complet" a due être apposée à la porte d'entrée.
Voilà sept ans que ce festival se déroule aux Mages, et 80 films ou diaporamas y auront été projetés, proposés par des globe-trotteurs  avides de découvertes et de rencontres insolites aux quatre coins de la planète. 
On l'aura compris, les chemins empruntés par ces aventuriers ne sont pas les plus simples et les plus faciles et les conditions de vie sont souvent très précaires, parfois périlleuses. Mais c'est leur passion, leur raison de vivre.
C'est ce que rappelait en ouverture du festival l'excellent Gérard Dubuc " Ce soir nous allons traverser ensemble le miroir du côté du rêve. Ces rêves d'évasion, d'espace, nos intervenants, nos explorateurs, nos aventuriers les ont déjà faits…et en plus, ils les ont concrétisés, et c'est cette concrétisation qu'ils viennent partager avec nous pendant ce festival."
Cette année, le thème choisi par les organisateurs était  "Terres de rencontres". Vaste programme si l'on considère que ces rencontres se font avec des espaces et des patrimoines humains ou culturels qui nous échappent parfois- et nous séduisent- dans leur intemporalité. Lieux où le temps semble s'être figé, dont la sérénité et l'authenticité nous renvoient en miroir  notre propre civilisation où souvent hélas le  futile et le superflu l'emportent sur l'essentiel.  Avec un bémol cependant, en ce 8 mars, journée internationale de la femme; le triste constat que ces sociétés ancestrales sans être misogynes, refusent de lui  reconnaître son droit à "l'humanité".
Ce Festival des Voyageurs est l'œuvre d'une famille charismatique, Claudette, Michel et Cédric Thomas qui ont su fédérer autour d'eux des alter egos, qui prennent plaisir à revenir aux Mages chaque année. 
Une manifestation devenue au fil des ans, emblématique, autant pour les organisateurs que pour les spectateurs qui viennent ici discuter, échanger, partager leurs impressions.  
Et c'est cette belle convivialité  qui rend ce festival unique en son genre.
Ajoutons la qualité exceptionnelle des images et du son grâce à Cédric Thomas et la présentation toujours sobre  et chaleureuse de Gérard Dubuc. Sans oublier le superbe espace Bauquier et la logistique offertes par la mairie, et la disponibilité de Suzanne André et Jany Sans dont l'efficacité fut saluée par tous.


Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet