Saint-Florent-sur-Auzonnet : Le platane malade a dû être abattu

Deux platanes ont été plantés lors de la construction de l'école de filles, très certainement à la fin du XlXéme siècle.
Pendant des décennies, ces arbres auront poussé dans la cour de récréation au milieu des cris d'enfants, les auront abrités de leur ombre, et auront entendu certainement  maintes confidences de fillettes.
L'automne venu, leurs feuilles mortes ont jonché le sol et crissé sous les pas des enfants. Elles ont aussi servi de modèles pour les leçons de dessin et sciences naturelles.
L'école a été désaffectée à la fin des années 1950. Elle abrite actuellement la Malle aux Fringues et la bibliothèque municipale.
Et les platanes devenus de vénérables centenaires coulaient des jours paisibles, apparemment en bonne santé.
Malheureusement  l'un d'eux était rongé de l'intérieur. Il a fallu se résoudre à l'abattre. Une tâche réalisée à la tronçonneuse par les employés municipaux, avec l'aide du tractopelle.
Le vieux platane a été débité et déposé à la déverse municipale des Peyrouses.
Un excellent bois de chauffage !  Les administrés intéressés  peuvent se servir, gratuitement.

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet