Les Mages : Le Syndicat AB-Cèze s'est réuni aux Mages



Une réunion dont l'ordre du jour a porté sur les actions du syndicat, notamment lors des intempéries de septembre et octobre 2014 et leurs répercutions tant sur les bâtiments, les infrastructures et la ripisylve. En ce qui concerne la ripisylve, il faut souligner que l'entretien du lit et des berges a permis de limiter les dégâts liés aux embâcles dans les zones à enjeux. De plus sur certains secteurs, les fortes pluies ont généré un décapage généralisé de la ripisylve. Les zones naturelles de pièges à embâcles ont permis leur stockage.
Le coût des dégâts recensés sur le bassin versant est le suivant :
Travaux de priorité 1 :Luêch (Chamborigaud, Génolhac, Le Chambon) : 36 000 € HT
Cèze (Ponteils et Brésis) : 20 000 € HT, soit un total estimé à 56 000 € HT
Travaux de priorité 2 :
Haute vallée de la Cèze (Ponteils et Peyremale - St Ambroix) : 50 000 € HT,
Moyenne vallée de la Cèze (St Ambroix - Tharaux) : 32 000 € H
Aval des gorges de la Cèze (Montclus - la Roque/Cèze) : 13 000 € HT
Basse vallée de la Cèze (la Roque/Cèze - Codolet) : 20 000 € HT
Aiguillon aval (Goudargues et Verfeuil) : 6 000 € HT,Soit un total estimé à : 121 000 € HT.
Le président Yvan Verdier rappelle qu'en cas d'évènement climatique, une enveloppe financière est prévue chaque année. Pour 2014, elle s'élevait à 10 108.00 € TTC. Considérant les dégâts occasionnés lors des intempéries des mois de septembre et octobre 2014, il propose de réévaluer le montant de cette enveloppe afin de réaliser les travaux de priorité 1. Ces travaux feront l'objet d'une demande de subvention auprès du SMD. Le taux de subvention sera de 80 % pour les communes adhérentes à cet organisme. D'autre part, le décret du 11 décembre 2007 relatif à la sécurité des ouvrages de protection hydraulique, impose aux propriétaires/gestionnaires de digues des règles de gestion.
 Au 1er janvier 2014 aucun des gestionnaires de digues du bassin n'étaient en règle vis-à-vis  de ces obligations réglementaires. Cette situation était due selon le syndicat à  une méconnaissance des obligations imposées par le décret de 2007 une ignorance du rôle de chacun dans un contexte complexe (certaines digues appartenant à plusieurs propriétaires différents). A noter aussi un manque de moyens.
Il est proposé que le SMAB Cèze assure la coordination d'un groupement de commande en vue de réaliser ces différentes opérations nécessaires à ta réduction des risques d'inondation sur la moyenne Cèze. Etant entendu que le financement de ces études restera à la charge des bénéficiaires (Conseil Général du Gard, communes de Bessèges, Molières, et Saint-Ambroix).
 Deux  emplois de secrétaires ont été supprimés, et le syndicat a délibéré sur le recrutement d'agents contractuels sur des emplois non permanents pour faire face à un besoin lié à un accroissement temporaire d'activité ou faire face à un besoin lié à un accroissement saisonnier d'activité.
Une décision modificative a été votée. Il s'agit d'un jeu d'écriture suite au prêt contracté auprès de la Caisse d'Epargne en 2014, dans le cadre des travaux de construction des futurs locaux d'ABCèze.

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet