Saint-Florent-sur-Auzonnet : « Pages arrachées » a séduit un public...trop peu nombreux

Les comédiens de T2A , quatre comédiens et deux musiciens
Ce samedi, la compagnie Théâtre Atelier Anduze (T2A) donnait une représentation de son spectacle “Pages arrachées” à la salle Aragon à l'invitation de la mairie de Saint-Florent-sur-Auzonnet.
Une pièce poignante destinée à nous remémorer le tragique centenaire du début de la Grande Guerre, pour qu'on n'oublie jamais qu'en août 1914, la vie de millions de personnes a basculé dans l'horreur.
Pour écrire cette pièce, la compagnie T2A a décidé de se consacrer uniquement sur les deux premières années de la guerre (1914 et 1915)  "avec l’idée de montrer pourquoi et comment elle s’est engagée ". Pour cela, de nombreuses recherches ont été effectuées pour écrire le spectacle à partir de documents d’époque, journaux, textes, lettres et témoignages, adaptés pour la scène."Des lettres d’hommes et de femmes anonymes bouleversantes…" 
Pages arrachées » n’est pas du tout une ode à la guerre mais plutôt à la paix..
Les metteurs en scène ont aussi voulu " faire réfléchir sur l’absurdité des situations de la guerre" avec parfois quelques pointes d’humour : "Nous nous sommes rendu compte combien les soldats au front avaient un humour incroyable". Loin d’être  sinistre, la progression du spectacle, fondée à la fois sur une évolution chronologique et affective, part de la déclaration de la guerre pour finir sur l’émotion des poèmes et de la correspondance échangée entre les soldats et l’arrière, en passant par la vie au front.
Des lettres et des témoignages qui contredisent souvent le message officiel et la propagande. Français ou  Allemands y déplorent le carnage auquel ils ont participé et sur lequel ils n’avaient aucune prise. C’est cela que les comédiens ont souhaité mettre en perspective.
Un très beau spectacle qui a subjugué la quarantaine de spectateurs, seulement. Dommage pour les absents.

Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet