Saint-Florent-sur-Auzonnet : Qui s'y frotte s'y pique



Dans son tract « L’écho cévenol », à propos des intempéries, l'élu d'opposition Antoine Sanchez attaque à nouveau la presse. Je ne répondrai donc que sur les points où il me met en cause.
Le reste n'est pas mon affaire.

Il ironise sur le "reporter de Midi Libre qui reprend de service" dès que" le maire est de retour ". Étrange amalgame. Je rappelle que c’est mon rôle de correspondant local de presse d'être là chaque fois que l'événementiel le nécessite, et pas seulement pour l'épisode cévenol. Il suffit de lire ce blog ou le journal pour constater que j'ai toujours été présent, même pendant la vacance du maire, et les vacances, chaque fois qu'on me l'a demandé. 
Témoigner des dégâts, de la présence  des élus et de l'activité des services municipaux font partie de mes obligations.
Je ne fabrique pas l’information. Je la rapporte aussi fidèlement que possible.

De même, il  raille la façon dont j'ai traité le calvaire de « Léon le chaton ». Un acte odieux perpétré à Saint-Florent, qui a ému beaucoup de monde non seulement ici, mais aussi ailleurs, à en lire les nombreuses reprises par la presse (voir sur Google). Il assimile cet événement au tractopelle municipal… « Après l’histoire du chaton Léon, nous avons donc celle du tractopelle…Pas grand-chose à raconter » !!!
A  l’évidence ce forfait abject le laisse froid. Ça fait frémir !

Je note au passage sa démonstration fumeuse sur le travail des employés municipaux  « ce n’est pas  un exploit qui mérite  de passer dans le journal ou sur un blog » car selon lui, le fait de les prendre « en photo  lorsqu’ils travaillent c’est que nous estimons la plupart du temps qu’il ne font rien, ce qui serait assez vexant pour eux !!!. ».
Chacun jugera.

Ensuite, il évoque mon manque de fiabilité suite à mon erreur lors du vote du compte administratif (auquel le maire n’a pas le droit de participer). Je me suis trompé, j'ai noté 13 votes contre 2, "ce qui laisse supposer que le maire a bien voté ".  
Je m'inquiète… Antoine Sanchez était présent à la table des délibérations (alors que je suis dans le public). A l’inverse de moi, il voit tout, entend tout et enregistre intégralement toutes les séances avec un magnétophone. Comme tout le monde, il a très bien vu le maire sortir et ne pas prendre part au vote.
C'est lors de la séance suivante qu’il s’est appuyé sur mon erreur en l'instituant comme vraie, pour accuser le maire d’illégalité. Une manœuvre cousue de fil blanc qui n’a échappé à personne.

Cependant, je lui donne raison sur un point. Il est vrai que je manque de fiabilité lorsque, par exemple, j’oublie de signaler qu’Antoine Sanchez a toujours été le seul élu d’opposition à siéger (avec une procuration), que la première personne élue de sa liste a presque immédiatement démissionné, et que le suivant désigné n’est encore jamais venu malgré ses convocations. Pourquoi ?

Pour l'heure, son activité ne se résume qu'à de brèves et rares questions ou interventions, se contentant de voter parfois pour, parfois contre ou en s’abstenant.
Sa parole est rare, extrêmement moins prolixe que ses écrits dont il inonde la population et qui ne nous apprennent pas grand chose de fondamental.
Ça le regarde.   

Sauf que, ce qui me gêne et m’irrite profondément, c’est qu’il met en cause mon intégrité et mon indépendance, laissant même supposer une connivence partisane de ma part.
Désagréable !  

A ce jour, depuis octobre 2005 où j’ai accepté de devenir correspondant de presse Midi Libre pour les Mages et depuis le 1er février 2012 pour Saint-Florent, j’ai écrit 2528 articles de façon quasi bénévole.
De même j’alimente ce blog reglisse-vanille  de façon gratuite et désintéressée, pour vous rendre service. Ceux que cela incommode ne sont pas obligés d’y venir.

Neuf années pendant lesquelles je n’ai reçu que des compliments et des remerciements.
L’élu d’opposition de Saint-Florent, ouvre la page des critiques.
C’est son droit. Je le respecte, mais je ne l’excuse pas.

Pour ma part, je continuerai à rendre compte des événements qui se produisent sur les deux villages qui me sont confiés par Midi Libre, qu'ils soient municipaux, associatifs ou personnels pourvu qu'on fasse appel à moi…dans la plus stricte impartialité.
Bien cordialement.




Posts les plus consultés de ce blog

Les Mages : Alain Pascal, homme de coeur nous a quittés trop tôt, trop jeune

Les Mages et Saint-Florent-sur-Auzonnet